Accueil > Gérer mon entreprise > Quels impôts et taxes pour votre entreprise selon son statut ? >

Quelles sont les dépenses éligibles au crédit d’impôt prospection commerciale ?

Icône auteur

Par Garance Bazan

Icône date de publication

19 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

dépenses crédit d'impôt
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Le crédit d’impôt pour dépenses de prospection commerciale s’adresse aux petites et moyennes entreprises, qui engagent des dépenses en vue de vendre des services, des biens et des marchandises au sein et/ou en dehors de l’Espace économique européen.

Quelles sont les dépenses éligibles au crédit d’impôt ?

1. Les frais et indemnités de déplacement et d’hébergement liés à la prospection commerciale en vue d’exporter.

2. Les dépenses visant à réunir des informations sur les marchés et les clients.

3. Les dépenses de participation à des salons et à des foires-expositions.

4. Les dépenses visant à faire connaître les produits et services de l’entreprise en vue d’exporter.

5. Les indemnités mensuelles et les prestations lorsque l’entreprise a recours à un volontaire international en entreprise (VIE).

6. Les activités de conseil fournies par les sociétés de service d’accompagnement à l’international (SAI) ou par des organismes publics ou privés spécialisés dans le développement international des entreprises françaises.

7. Les dépenses exposées par un cabinet d’avocats pour l’organisation ou la participation à des manifestations hors de France ayant pour objet de faire connaître les compétences du cabinet.

Quelles sont les règles d’application du crédit d’impôt ?

Il est égal à 50 % du montant des dépenses éligibles exposées dans les vingt-quatre mois qui suivent le recrutement de la personne ou du volontaire affecté au développement des exportations.

Il est plafonné à 40 000 € par entreprise pour l’ensemble de la période de vingt-quatre mois.

Il ne peut être obtenu qu’une seule fois par l’entreprise.

Il est imputé sur l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés dû par le contribuable ou l’entreprise au titre de l’année ou de l’exercice au cours de laquelle ou duquel l’entreprise a engagé les dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ;

Si le montant du crédit d’impôt excède le montant de l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés dû au titre de cette même période ou de ce même exercice, l’excédent non imputé est restitué.

Ce crédit d’impôt est supprimé pour les dépenses engagées à compter du 1er janvier 2018.

Sources juridique :

BOI-BIC-RICI-10-30-20120912

Loi n°2017-1837 du 30 décembre 2017 de finances pour 2018 – Article 94

Garance

Garance Bazan

Icône LinkedIn

UX designer

Article mis à jour le 28 juin 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat