L'activité de la plâtrerie Dernière mise à jour le 30/03/2020

L’installation

La création est le mode d’installation le plus utilisé. Les reprises concernent essentiellement les entreprises les plus importantes et celles dont l’activité s’exerce sur des niches porteuses (décoration, staff). Pour les plus petites entreprises, la reprise s’effectue très souvent par filiation ou au profit d’un salarié de l’entreprise. 

Les investissements

L’artisan doit disposer d’un local pour entreposer son matériel. Les investissements amortissables sont constitués pour l’essentiel d’une fourgonnette, des outillages spécifiques de pose de matériaux et des matériels de mise en oeuvre des produits humides. Pour le reste, il s’agit de petits équipements renouvelables fréquemment. 

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de son chiffre d’affaires et des bons de commande. Il veille à la planification et au suivi de ses chantiers afin d’optimiser l’organisation de son personnel et s’assurer qu’il n’y a aucun dépassement ou perte pouvant réduire ses marges. Les bons de commandes en portefeuille doivent lui permettre de gérer son activité sur les 2-3 mois à venir. Il veille également à diversifier sa clientèle, ses donneurs d’ordre et ses prescripteurs.

 

Les recettes de l’activité

Les petites entreprises qui travaillent avec les particuliers ont des chantiers variant entre 2 000 et 15 000 €. Pour les entreprises plus importantes travaillant avec les collectivités et les entreprises privées, un seul chantier peut représenter plus de 150 k€. Les collectivités publiques ont des délais de paiement plus longs, ce qui pèse sur la trésorerie des entreprises concernées.

 

Les charges à surveiller

Les principales charges sont les charges de personnel (dont le poids sur le chiffre d’affaires augmente considérablement avec la taille de l’entreprise)  et les achats de matières premières.

 

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend essentiellement de la maîtrise du temps productif du personnel et des coûts constituant le prix horaire qui doit faire l’objet d’une analyse sérieuse.

 

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les fonds propres doivent être suffisants pour assurer l’autofinancement des investissements et le financement d’une partie du besoin en fonds de roulement. Le suivi de la facturation et le recouvrement des créances doivent être très rigoureux. Les entreprises qui développent leur activité auprès des administrations et des grandes entreprises ont des besoins de trésorerie plus importants du fait d’un délai client plus long.

   

Travaux de plâtrerie

Evolution du nombre de création

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

4 910(1)

4 672

4 137

4 048

4 017

4 985

4 898

5 142

5 228

5 669

Les ratios de gestion clefs

Chiffre d’affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d’exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement

172 K€ (2)

74,96 %

29,85 %

30 jours

41 jours

45 jours

24 jours

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

(2) Source : Moyenne indicative. Données exprimées en % et jours (de chiffre d’affaires ou d’achat).

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.