Le marché du commerce de détail de meubles de cuisine Dernière mise à jour le 08/04/2021

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences

  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion

Spécificités

  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence

Vie privée

  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

Malgré la fermeture des commerces dits « non-essentiels » pendant les périodes de confinement, le commerce de meubles de cuisine, deuxième marché en valeur du meuble derrière le meuble meublant et devant les salons, s’est montré résilient : le recul de ses ventes s’est limité à moins de 3% en 2020.

Le secteur a bénéficié à la fois de l’engouement des Français pour la cuisine (fermeture des restaurants, télétravail) et du renforcement de leur intérêt pour l’habitat.

Par ailleurs, le marché de la cuisine est lié à celui de l’immobilier. Or, bien que la conjoncture ait été défavorable à la construction neuve, le niveau des transactions dans l’immobilier ancien est resté élevé en 2020.

Bien qu’ils dominent le secteur, les spécialistes du meuble de cuisine sont concurrencés par les grandes surfaces de bricolage, les enseignes de la grande distribution d’ameublement (Conforama, But, Ikéa) mais aussi par les pure players. Ces acteurs sont notamment très présents sur les segments entrée de gamme et moyenne gamme. Ces pressions concurrentielles nuisent particulièrement aux artisans indépendants déjà confrontés à la montée en puissance des réseaux d’enseignes, souvent développés par les fabricants de meubles de cuisine eux-mêmes (Nobilia avec les enseignes Cuisines Plus, Cuisines Références et Ixina, Fournier avec les enseignes Mobalpa, Socoo’c, Pérène, La Société Alsacienne de Meubles avec les enseignes Schmidt et Cuisinella).

Dans ce contexte difficile, les artisans indépendants peinent à se maintenir et tendent à rejoindre les réseaux sous enseignes afin d’améliorer leurs conditions d’approvisionnement et leurs stratégies commerciales (digitalisation, élargissement des offres, ciblages, communication, etc.).

Tendances

Le rebond du secteur en 2021 sera conditionné par l’évolution des mesures prises par les pouvoirs publics en lien avec la crise sanitaire (couvre-feu, confinement) et par l’évolution de la conjoncture dans l’immobilier. Les tensions sur le pouvoir d’achat des ménages et leur faible niveau de confiance pèseront sur l’activité des cuisinistes.

Dans ce contexte, les professionnels devront accélérer leur digitalisation (magasin virtuel, prise de rendez-vous à distance avec un vendeur, conception de cuisines à distance, etc.).

L’organisation du marché

Les spécialistes de la cuisine dominent le marché avec plus de 60% des ventes en valeur.

Les grands fabricants de cuisine développent une ou plusieurs enseignes (positionnées sur des gammes différentes) pour commercialiser leurs cuisines :

– le groupe Salm avec Cuisines Schmidt et Cuisinella.

– le groupe Fournier avec Mobalpa, Pérène et SoCoo’c.

– le groupe Nobilia avec Cuisines Références, Ixina et Cuisine Plus.

Les grandes surfaces de bricolage (Leroy Merlin, Castorama, etc.) constituent le deuxième circuit de distribution des meubles de cuisine avec près de 20% de parts de marché. Les ventes de cuisine en kit représentent plus de la moitié des volumes de vente de cuisine.

Les grandes enseignes de la distribution d’ameublement (Ikea, But, Conforama) gagnent des parts de marché année après année. Elles sont positionnées sur l’entrée de gamme et le moyen de gamme. Elles captent 10% du marché en valeur.

 

Nombre d’entreprises du secteur 2017

2 060 (1)

Chiffre d’affaires du secteur (en milliards d’euros) 2017

2,57 Md€ (e)(2)

Évolution du chiffre d’affaires du secteur en valeur (indice ICA base 100 en 2015)

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

99,5  (3)

109,1

104,1

104,8

104,3

100,0

98,2

98,1

99,7

101,1

100,7

(1) Source : FNAEM.

(2) Source : FNAEM.

(3) Source : INSEE, Bulletin statistique., « Commerce de détail de meubles »

En savoir plus sur ce secteur : Commerce de détail de meubles de cuisine

Les principales organisations professionnelles

SNEC
Syndicat National Equipement Cuisine
10 rue du Débarcadère - 75 852 Paris Cedex 17
Tel : 01 40 55 13 76
http://www.snec.org

 

UNIFA
Union Nationale des Industries Françaises de l’Ameublement
28 bis avenue Daumesnil - 75012 Paris
Tel : 01 44 68 18 00
http://www.unifa.org

 

FNAEM
Fédération Nationale du Négoce de l’Ameublement et de l’Equipement de la Maison
59 rue St Lazare - 75009 Paris
Tel : 01 42 85 87 55
http://www.fnaem.fr

 

IPEA
Institut de Promotion et d’ Etudes de l’Ameublement
15 rue de la Cerisaie - 75004 Paris
Tel : 01 82 28 35 70
http://www.ipea.fr

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.