Les points de vigilance du photographe Dernière mise à jour le 26/04/2021

Les principales difficultés du métier

Le développement de la technologie numérique a conduit à l’accroissement du risque du secteur. Les professionnels ont été confrontés à la chute de leur activité traditionnelle (tirage photo, vente de films) conjuguée à l’intensification des pressions concurrentielles (arrivée des pure players).

 

Les innovations technologiques

Le développement du numérique a contraint les professionnels à s’adapter et à consentir de lourds investissements qui nécessitent des renouvellements fréquents.

 

La concurrence des pure players

Le marché des services de tirage photo est dominé par les pure players dont l’importance des volumes traités leur permet de proposer des tarifs très concurrentiels avec lesquels les laboratoires photographiques physiques ne peuvent rivaliser. En outre, ces acteurs proposent une large déclinaison de support d‘impression qui renforce leur attractivité tout en leur permettant de dégager des marges plus importantes que sur l’activité du tirage classique. Sur la vente de matériel aussi les pure players gagnent du terrain grâce à la profondeur de leur offre et leur positionnement prix.

 

Le manque de rentabilité :

Le nombre important de photographes indépendants entraîne des pressions tarifaires importantes sur le segment de la prise de vue. Dans ce contexte, beaucoup peinent à dégager des profits suffisants pour vivre de leur activité de photographe uniquement.

 

Les besoins en capitaux des laboratoires photographiques :

L’évolution rapide des technologies impose un renouvellement fréquent des matériels ce qui pose des problèmes de financement et de rentabilité aux plus petites unités.

 

Dans ce contexte, les professionnels qui réussissent se différencient par la qualité de leurs prestations et services. Pour les laboratoires et les commerces de détail de matériel photo, un emplacement de premier ordre et un niveau de fonds propres élevé sont indispensables. Pour les photographes indépendants, sa réussite sera associée à sa notoriété.

 

Taux de survie au-delà des 3 premières années

 

Commerce

Moyenne tous secteurs

 

70,7 %  (1)

75,2 %

((1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération des entreprises créées en 2014.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.