Accueil > JSE Mag >

Entreprendre au féminin

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

25 août 2021

Icône temps de lecture

1 min.

Entreprendre au féminin
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Dans le monde, seule une entreprise sur trois (1) est détenue par une femme. Et en France ? État des lieux en quelques chiffres.

18

Penser que les femmes ne sont pas attirées par l'entrepreneuriat est totalement faux :  selon les derniers chiffres du Gouvernement, 18 % des Françaises expliquent vouloir créer leurs entreprises (2). Ce qui représente près de cinq millions de dirigeantes potentielles. Dans le même temps, 69% des femmes considèrent que la création d'entreprise est plus épanouissante que le salariat.

40

C’est, en pourcentage, le taux d’entreprises individuelles créées par des femmes en France en 2019. Un taux qui, s’il est relativement stable depuis 2015, a néanmoins connu une importante augmentation ces 30 dernières années. Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le nombre d’entreprises créées par les femmes représentait 29 % en 1987 et 33 % en 2000 (3). 

45

Selon les bilans des réseaux d'accompagnement en France, les femmes représentent 45 % des personnes accompagnées en création d’entreprise (4). Il faut dire que de très nombreux dispositifs et réseaux existent pour aider les néo-entrepreneurs, aussi bien lors de la phase de création et de lancement qu’au quotidien.

72

C’est, en pourcentage, le taux des femmes entrepreneures diplômées d’un Master ou d’un Doctorat. Seuls 62% des entrepreneurs masculins peuvent en dire autant (5). 

8

Selon le « Women Equity Index », en Europe, les entreprises dirigées par les femmes sont en moyenne 8 % plus rentables que celles dirigées par des hommes. Une tendance également observée en France où, si les femmes représentent seulement 15 % des cheffes de sociétés ou d’entreprises, elles contribuent pourtant à 21 % des profits de l’ensemble des PME (6). Ce qui, et c’est mathématique, démontre que leurs sociétés sont plus rentables que celles des hommes. 

54

Selon le 6e baromètre de la parité dans les TPE françaises, 54% des petites entreprises dirigées par les femmes présentent moins de risques de faire faillite que celles dirigées par des hommes (8). 

En résumé, rien ne ressemble plus à une PME dirigée par un homme qu'une PME dirigée par une femme. À un détail près : cette dernière est bien souvent plus rentable...


Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 09 septembre 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat