Accueil > JSE Mag >

Lancement d’activité : local ou cabinet de travail, prêts bancaires, assurances... on vous dit tout

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

23 novembre 2021

Icône temps de lecture

4 min.

Choix local commercial et assurance

Que ce soit en tant que commerçant, profession libérale ou indépendant, vous avez décidé de franchir le pas et de vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale ? Pour mettre toutes les chances de votre côté, prenez le temps de bien définir votre projet afin d’identifier tout ce dont vous aurez besoin. On vous donne quelques pistes de réflexions pour faire les bons choix.

L’aventure entrepreneuriale, aussi trépidante soit-elle, peut également être compliquée. Voilà pourquoi, pour mettre toutes les chances de votre côté, vous allez devoir vous posez des questions quant à vos besoins, vos envies, votre environnement, votre vie personnelle, sans oublier vos sources de financement. D’où cette nécessité : la réalisation d’un business plan.

Outil incontournable de l’entrepreneur, le business plan rassemble tous les aspects concrets de la création ou de la reprise d’une entreprise : modèle économique, type de produit (ou de service) proposé, stratégie à moyen et long terme...

En résumé, un business plan va vous permettre de prioriser vos démarches et répondre à vos questions : « Est-il préférable que je loue un cabinet ou que j’achète un local commercial ? Et mon matériel professionnel, comment je le finance ? Fonds propres, prêt, crédit-bail ? »

Sans oublier les différentes assurances nécessaires pour vous protéger vous, votre activité et vos proches, pour sécuriser votre lancement dans cette aventure entrepreneuriale ...

Bon à savoir

Vous créez ou reprenez une entreprise ? Pour évaluer vos besoins d'investissement ou de trésorerie, impossible de passer à côté d’un bon cadrage de projet. Pour vous aider à réaliser votre business plan ou optimiser votre projet, le Crédit Agricole a développé le site jesuisentrepreneur.fr

Le choix de votre local commercial, une étape primordiale

Votre idée a germé et votre concept de boutique tient la route ? Ne reste plus désormais qu’à trouver le meilleur local pour l'accueillir. Et vous allez vite vous en rendre compte, il s’agit sans doute là d’une des parties les plus délicates de votre projet... Emplacement, attractivité, configuration, nécessité – ou non – d’un espace de stockage et/ou de production, proximité de la concurrence...

En fonction de votre projet, de votre stratégie, mais aussi des modalités d’exercice de votre activité, ces différents points d’attention seront à prendre en considération lors de vos recherches.

Bon à savoir

Pour vous aider à y voir plus clair, Jesuisentrepreneur.fr vous propose une carte interactive qui vous permet d’identifier vos concurrents directs ainsi que le profil de vos futurs clients dans la zone que vous aurez choisie pour votre installation.

Cet outil, 100% gratuit, vous permettra également d’identifier les grandes tendances du secteur où vous envisagez d’implanter votre local commercial mais aussi de prendre connaissance des obligations réglementaires du marché.

Comment financer votre matériel professionnel ?

Quelle que soit le secteur dans lequel vous avez décidé de vous lancer, vous allez avoir besoin de matériel professionnel. Ordinateurs, machines, outillages, équipements, véhicules, mobilier de bureau... La liste est longue et la note risque de grimper très vite.

Pour la financer, plusieurs possibilités. Parmi elles, l’utilisation de vos fonds propres, une solution idéale si vous disposez d’un patrimoine suffisant... Mais attention à ne pas trop fragiliser votre épargne disponible.

Autre option, le recours à un crédit-bail. Le principe ? Vous louez votre matériel avec des remboursements mensuels sur mesure. En fin de contrat, vous pouvez acquérir le matériel en levant une option d'achat prévue au début de contrat. Ou le restituer et éventuellement solliciter un nouveau financement pour disposer d’un équipement plus récent.

Dans tous les cas, le recours à un crédit-bail vous évitera de mobiliser votre trésorerie tout en maintenant à niveau votre matériel puisque vous pourrez régulièrement le renouveler.

Bon à savoir

Pour financer vos biens d’équipement ou votre immobilier professionnel en optimisant votre trésorerie, le Crédit Agricole vous propose d’étudier avec l’un de ses conseillers les différentes solutions de crédit-bail existantes. Pour en savoir plus sur le crédit-bail.

Dernière possibilité, contracter un prêt professionnel. La plupart du temps, une facture indiquant l’objet et le montant de votre investissement vous sera demandée pour la mise à disposition des fonds.

Bon à savoir

Vous avez besoin de liquidités pour louer (ou acheter) un local commercial et/ou pour financer l’achat de votre matériel professionnel ? Le « Prêt Lanceur Pro » du Crédit Agricole, dédié aux créateurs et repreneurs d’entreprise, est un crédit destiné à financer les investissements liés au démarrage de votre activité professionnelle. Il est consenti sans garantie et vous pouvez à tout moment choisir de rembourser tout ou partie du capital restant dû sur simple demande.

Quelle que soit la solution de financement que vous choisirez, il est important que vous gardiez à l’esprit qu’être à votre compte, et ce quelle que soit votre activité, peut avoir des impacts sur votre vie de famille en cas de décès par exemple. C’est pourquoi il est important d’étudier l’assurance emprunteur associée à votre financement, car elle pourra selon les situations prendre en charge le remboursement de tout ou partie du solde restant dû de votre emprunt en cas de décès ou le versement des mensualités en cas d’invalidité dans les conditions prévues par le contrat. En cas de décès vos proches pourront ainsi être protégés car ils n’auront plus la charge du remboursement de tout ou partie de votre prêt.

Bon à savoir

L’Assurance Emprunteur Pro-Agri  du Crédit Agricole est une solution pour vous assurer dans le cadre de votre prêt professionnel.

Comment protéger votre activité, vous et vos proches ?

Vol, incendie, dommages électriques, dégât des eaux, dégradations de votre local commercial, de vos bureaux, blessure d'un collaborateur... En tant que commerçant, profession libérale ou autre indépendant, vous êtes exposé à de nombreux risques imprévisibles dans le cadre de votre activité. Sans assurance, vous pourriez être contraints à des dépenses imprévues (réparations, remise aux normes de vos locaux, rachat de matériel, etc.).

Pour vous protéger contre les conséquences de ces aléas, il peut être judicieux de contracter une multirisque professionnelle. Cette assurance couvre aussi bien l’exercice de votre activité professionnelle que les dommages subis par vos locaux comme ce qu’ils abritent (matériels, mobiliers, fournitures, stocks...), ainsi que votre protection financière et juridique. En synthèse, elle sécurisera votre activité en la protégeant contre les dommages imprévisibles et leurs conséquences financières.

Bon à savoir

Pour adapter votre assurance à votre activité, consultez la page dédiée à l’Assurance Multirisque Professionnelle du Crédit Agricole.

Autre point d’attention : vos proches. Si entreprendre est une formidable aventure, elle se vit généralement seul (au début tout du moins). Or, les prestations des régimes obligatoires des commerçants, professions libérales et autres indépendants sont souvent faibles. Afin de vous protéger vous et vos proches, il peut être intéressant de les compléter par des assurances facultatives (arrêt de travail, décès, etc.).

Bon à savoir

Avec Mon Assurance Décès du Crédit Agricole, si vous veniez à décéder, vos proches percevraient un capital, selon les conditions prévues au contrat, qui leur permettra de contribuer à maintenir leur niveau de vie dans les premiers temps. Ils pourront par exemple choisir de l’utiliser pour poursuivre l’activité que vous aviez développée dans les premiers temps.

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 06 décembre 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat