Accueil > JSE Mag >

Interview d’Anne, fondatrice d’une savonnerie artisanale à la Réunion

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

13 juillet 2021

Icône temps de lecture

1 min.

Savonnerie
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

La parole est à Anne, dirigeante d’une savonnerie artisanale. Elle nous parle de son changement de vie à la Réunion.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Anne, je suis fondatrice d’une savonnerie artisanale. J’ai travaillé pendant 30 ans avant de me lancer dans cette aventure, dans l’informatique, dans la banque.

Super, et dans quelle région êtes-vous établie ?

Je suis établie à la Réunion. 

Et que faisiez-vous avant de vous lancer dans cette activité ?

J’ai eu plusieurs postes au cours de ma carrière professionnelle, notamment chef de projet ou manager, puis j’ai fini mon activité à la Réunion grâce à mon compagnon apiculteur.

Depuis quand êtes-vous lancée ?

J’ai acquis le statut d'auto-entrepreneure en juillet 2020.

Quelles ont été les étapes de la création de votre projet (financement, business plan, étude de marché...) ? À qui vous êtes-vous adressé pour la création de votre entreprise ?

J’ai pour l’instant tout fais moi-même, j’ai fait une étude du marché local, puis une étude du marché par rapport aux prix du marché de la Réunion. 

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre concept ?

Je réalise des savons artisanaux à base de miel que mon conjoint cultive.

Comment exercez-vous cette activité ? Avez-vous un local commercial ? À domicile ? Sur Internet ?

Je fabrique les savons chez moi et je les vends à des boutiques touristiques, ainsi que durant des marchés artisanaux qui sont très efficaces. 

Quels bénéfices personnels tirez-vous de cette activité ? Qu'avez-vous appris de cette expérience ?

Ce projet m’apporte beaucoup de liberté, ainsi que la possibilité d'enfin travailler pour soi. Cela stimule aussi beaucoup ma créativité.

Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées au cours de cette aventure ?

Ma difficulté principale était de trouver du temps pour tout faire car je suis encore salariée à côté de ce parcours d'entrepreneure. Ainsi le temps est précieux et je ne trouve pas tout le temps le temps nécessaire afin de réaliser toutes les tâches que je veux.

Quel conseil donneriez-vous aux futurs entrepreneurs ? 

Cela vaut le coup de tenter ! Cela donne de l’espoir, c’est motivant.

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 10 septembre 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat