Accueil > JSE Mag >

Interview de Laurent, fondateur de Ilinove technologies à la Réunion

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

30 juin 2021

Icône temps de lecture

2 min.

Ilinove technologies
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

La parole est à Laurent, dirigeant d’Ilinove technologies, entreprise d’audiovisuelle basée à la Réunion. Entre passion pour son métier et volonté de le rendre accessible à toutes et tous, il nous livre son parcours d’entrepreneur et son expérience dans la création d’entreprise. 

Bonjour, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Laurent Rodes, j’ai 38 ans et je suis diplômé en électrotechnique et en infographie. J’ai toujours été dans le monde du salariat (notamment chez Vinci), avant de me lancer en 2020 dans mon projet. 

Super, et dans quelle région êtes-vous établie ?

J’ai décidé de me lancer sur l’île de la Réunion : ​je m'y suis installé il y a deux ans, et il y n’avait aucune proposition sur ​ce segment de l’audiovisuel. 

Et que faisiez-vous avant de vous lancer dans cette activité  ?

J'ai évolué pendant 15 ans dans le groupe Vinci à des postes techniques, puis à des postes de gestion de projets et de suivi d'affaires.

Depuis quand êtes-vous lancée ?

Je me suis lancé fin avril 2020

Quelles ont été les étapes de la création de votre projet (financement, business plan, étude de marché...) ? À qui vous êtes-vous adressé pour la création de votre entreprise ?

Au début, je pensais proposer une offre de service, mais face au manque d’équipements des entreprises situées à la Réunion, j’ai décidé d’élargir ma palette, en proposant aussi de vendre et d'intégrer des solutions audiovisuelles innovantes. Face à cette nouveauté, je ne pouvais plus financer mon projet seul, j’ai donc dû établir un Business Plan afin d’obtenir un financement.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre concept ? À qui s'adresse votre projet ? Quel est votre petit "plus" par rapport aux autres ?

Je propose ​des solutions audiovisuelles professionnelles, c’est-à-dire du matériel pour les ​visioconférences, des écrans d'affichage dynamiques, ​des tableaux numériques interactifs (utiles dans les écoles), des bornes d'accueil etc. Mon entreprise prend en charge, la vente, l’installation, ainsi que la maintenance. 

Comment exercez-vous cette activité ? Avez-vous un local commercial ? À domicile ? Sur Internet ? 

Pour l’instant je n’ai pas besoin d’un local, ou d’un bureau en particulier, je fais venir le matériel directement chez les clients. J’ai quand même investi dans un grand véhicule afin de faciliter mes déplacements.

Quels bénéfices personnels tirez-vous de cette activité ? Qu'avez-vous appris de cette expérience ?

Travailler pour son entreprise est très stimulant et palpitant, il faut tout gérer, et pour cela, il est nécessaire de prendre confiance en soi. C’est aussi l’occasion d’en apprendre tous les jours, je suis quelqu’un qui aime apprendre et sur ce point-là monter son entreprise est très stimulant. En effet, monter son entreprise signifie devenir extrêmement polyvalent, savoir créer son entreprise, la gérer, prendre des décisions. Le parcours de création d'entreprise est un parcours très intéressant. 

Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées au cours de cette aventure ?

La crise du Covid fut pour moi un gros frein dans la création de mon entreprise, puisqu’il a fallu tout faire à distance. Dans toutes ces démarches à distance, j’ai pu être guidé par plusieurs sites d’entrepreneuriat, notamment JSE. Afin d’acquérir une certaine méthodologie de l’entrepreneuriat, j’ai réalisé la formation « 5 jours pour entreprendre ».

Enfin une autre difficulté à laquelle j’ai dû faire face, est la construction d’un réseau en partant de zéro. En effet, installé à la Réunion depuis peu, je ne pouvais pas m’appuyer sur un réseau établi, j’ai donc démarché, et fini par m'en forger un petit à petit. 

Quel conseil donneriez-vous aux futurs entrepreneurs ?  

Pour être entrepreneur, il est d’abord nécessaire de croire en son idée, en son projet. Les hésitations sont normales, mais il faut les surmonter. En effet, si vous avez une idée, il faut se lancer un moment ou un autre. Enfin, dernier conseil, ne pas se précipiter, il faut prendre son temps avant de se lancer, faire une étude du marché, se renseigner sur son domaine, et apporter de l'importance au Business Plan.

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 10 septembre 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat