Accueil > JSE Mag >

Rencontre avec Julien, créateur d’Imoko à Cagnes sur mer

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

05 juillet 2021

Icône temps de lecture

3 min.

imoko
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

La parole est à Julien, fondateur d’Imoko. Il nous parle ici de sa vision de l’entrepreneuriat, de son parcours, ainsi que du passé, du présent et de l’avenir de sa plateforme.

Bonjour Julien, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs  ?

Je m’appelle Julien et avec un associé, j’ai crée il y a peu de temps la plateforme Imoko. Le but d’Imoko est d’aider les professionnels de l’immobilier à se développer en renforçant leur visibilité en ligne et en digitalisant leur relation avec de nouveaux prospects.

Super, et dans quelle région êtes-vous établie ?

La société est localisée en région PACA, à Cagnes sur mer, mais nous travaillons avec des professionnels de tout le territoire métropolitain.

Et que faisiez-vous avant de vous lancer dans cette activité ?

J’ai travaillé pendant quelques années dans le crédit (j’ai une formation financière à la base). Au début de ma carrière, je prenais clairement une orientation banque et gestion de fortune. C’est au cours de ces années que j’ai constaté un besoin d’accompagnement sur les problématiques immobilières, qui m’a poussé à lancer Imoko. 

Depuis quand êtes-vous lancé ?

La société existe depuis mars 2021. Nous commençons la phase de prospection auprès d'éventuels partenaires professionnels de l’immobilier. Dans un second temps, il y aura la phase de lancement auprès du grand public. 

Quelles ont été les étapes de la création de votre projet ? À qui vous êtes-vous adressé pour la création de votre entreprise ?

Le projet a mûri au cours de mes années dans le crédit, j’ai pris un peu de temps pour me lancer. J’ai voulu peaufiner le projet en imaginant le business model, en regardant ce que d’autres plateformes de mise en relation mettaient en place. 

La seconde étape a été de trouver un associé capable de développer l’outil, car je n’ai pas les compétences pour faire un site web avec des fonctionnalités bien précises. C’est une étape toujours longue, car il est compliqué de trouver quelqu’un en qui avoir confiance. 

Dernière étape avant le lancement, il a fallu affiner les fonctionnalités. 

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre concept ?

Sur imoko.fr, nos utilisateurs pourront trouver des notaires, des avocats, des experts-comptables et des courtiers en financements afin de répondre à leur problématiques immobilières. Chaque professionnel inscrit sur notre plateforme mettra en ligne son agenda afin que les utilisateurs aient une vision simple et rapide des prochaines disponibilités.

Dans un second temps, et en fonction du motif de rendez-vous souhaité, nous proposons au client une liste de documents à fournir en amont afin que le professionnel puisse commencer à étudier le dossier. La transmission de la documentation est bien entendu entièrement sécurisée et personne ne peut y avoir accès excepté le professionnel.

Imoko a également vocation à faciliter la communication entre les professionnels et les clients. C’est une chose que j’ai constaté auparavant, les professionnels passent beaucoup de temps au téléphone pour tenir au courant le client de l’avancement du dossier. Le but est de digitaliser tout ça pour faire gagner du temps sur des tâches chronophages et sans valeur ajoutée. 

Comment exercez-vous cette activité ? Avez-vous un local commercial ? À domicile ? 

Notre solution étant entièrement digitalisée, nous n’avons pour le moment pas besoin de locaux pour accueillir du public. 
Imoko est dans l’air du temps : accessible par tous depuis n’importe où et n’importe quand. Il en est de même pour nous, les associés fondateurs.

Quels bénéfices personnels tirez-vous de cette activité ? Qu'avez-vous appris de cette expérience ?

Depuis de nombreuses années, j’ai pour volonté de créer mon entreprise, de me lancer dans l’entrepreneuriat. J’ai pu constaté un manque qui pouvait être comblé, et j’ai foncé tête baissée. Cette aventure m’apprend beaucoup. Par exemple, je me suis formé à titre personnel sur le référencement en ligne, ou sur la prospection commerciale. Ce ne sont pas des choses auxquelles j’ai été formé, mais c’est très gratifiant. Tous les jours se révèlent différents ! 

Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées au cours de cette aventure ?

Le plus compliqué de mon point de vue, à été le recrutement du développeur de la plateforme. Je l’ai rencontré sur la plateforme Co-fondateurs alors que je commençais à m'essouffler pour trouver quelqu’un. J’ai eu l’occasion de rencontrer deux types de personnes : celles dont le profil correspondait mais qui ne souhaitaient pas se lancer dans un projet demandant tant de développement et de temps et celles avec qui je n’avais tout simplement pas d’accroche et ne souhaitais donc pas me lancer avec elles. 

La difficulté actuelle, c’est de se faire connaître, surtout en débutant de rien. Les retours sur le projet sont bons, et je crois en lui. C’est toujours difficile de trouver des personnes vous faisant confiance pour se lancer. Mais une fois le projet bien lancé, les choses iront naturellement mieux. 

Quel conseil donneriez-vous aux futurs entrepreneurs ? 

Ne jamais baisser les bras. Il y a des jours compliqués, des semaines compliquées, mais si on croit en son projet, il ne faut tout simplement rien lâcher. 

Vous pouvez retrouver Julien et Imoko via : 

https://www.imoko.fr

https://www.facebook.com/Imoko.fr

https://www.linkedin.com/company/imoko-fr/?viewAsMember=true

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 09 septembre 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat