Accueil > JSE Mag >

Interview de Sonia, co-créatrice de Vrac en Vill’ à Villeurbanne

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

30 juin 2021

Icône temps de lecture

2 min.

interview Sonia
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

La parole est à Sonia, co-créatrice de Vrac en vill’, commerce spécialisé dans la vente de produits en vrac, donc sans emballage. Épaulée par Rachel, elle se lance dans une guerre contre les déchets. Découvrez son parcours, ainsi que l'histoire de son entreprise.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Sonia, et je suis co-créatrice de Vrac en vill’, un magasin spécialisé dans le vrac. Notre objectif est de mettre un terme aux emballages plastiques qui polluent notre planète.

Super, et dans quelle région êtes-vous établie ?

Le magasin est situé à Villeurbanne.

Et que faisiez-vous avant de vous lancer dans cette activité ?

Avant de me lancer dans cette aventure, je travaillais en tant que salarié dans un groupe de média depuis une dizaine d'années, où je me chargeais de l’achat d’espace publicitaire.

Depuis quand êtes-vous lancée ?

Le magasin a ouvert ses portes en novembre 2020.

Quelles ont été les étapes de la création de votre projet (financement, business plan, étude de marché...) ? À qui vous êtes-vous adressée pour la création de votre entreprise ?

Pour ma part, j’ai décidé de me lancer dans la vente en vrac suite à un déclic quant à l’utilisation des bidons en plastique pour la lessive. Je me suis donc renseigné sur le sujet à partir de juillet 2019. Puis j’ai rencontré Rachel, qui elle aussi avait la volonté de créer une entreprise basé sur le commerce de produits en vrac.

Être à deux sur le projet a rajouté de la motivation, et nous a donné plus d’énergie pour se lancer. Nous avions déjà réalisé toutes les deux une première étude du marché. Pour ma part j’ai suivi une formation grâce au réseau vrac. Finalement, lorsque tout était prêt, nous avons eu recours à un prêt bancaire pour monter définitivement le projet.

vrac en vill épicerie

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre concept ? À qui s'adresse votre projet ? Quel est votre petit "plus" par rapport aux autres ?

Nous sommes une épicerie indépendante, dans laquelle nous sommes maîtres de nos décisions. Par exemple, nous refusons de commercialiser tout produit étant emballé.

Comment exercez-vous cette activité ? Avez-vous un local commercial ? À domicile ? Sur Internet ?

Nous travaillons dans le magasin et uniquement via le magasin. 

Quels bénéfices personnels tirez-vous de cette activité ? Qu'avez-vous appris de cette expérience ?

Travailler en tant qu’entrepreneure c’est la liberté, le plaisir d’aller travailler tous les matins. Proposer un commerce en vrac, c’est aussi être là pour les autres, et c’est un vrai accomplissement personnel.

Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées au cours de cette aventure ?

La recherche du local a été très compliquée, car les démarches sont très longues. Si on n’a pas le local sur lequel on a eu un coup de cœur, il faut savoir faire avec, vite oublier, pour se relancer dans les recherches. Autre difficulté, la latence dans la réponse des banques.

Quel conseil donneriez-vous aux futurs entrepreneurs ? 

Le meilleur conseil que je puisse donner, ce serait de ne pas avoir peur de se lancer. Oui, le risque existe, mais il est si vite rattrapé. Entreprendre est une grande satisfaction, la satisfaction d’avoir accompli quelque chose.

Enfin dernier conseil, bien s’entourer, et je parle de la qualité de l’entourage, rien ne sert de vouloir faire de "petite économie". Entourez-vous de personnes de qualité qui vous permettront d’aller plus loin dans votre projet.

Pour en savoir plus sur Sonia et Vrac en vill’, : site internet , Facebook, Instagram

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 10 septembre 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat