Lors d’une cession de bail, le loyer peut-il être augmenté ?

Icône auteur

Par Lucas Pedroza

Icône date de publication

20 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

local commercial
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Non, en principe. Une clause du bail ne peut pas imposer l’augmentation du loyer en cas de cession du bail.

En effet, la loi prévoit les conditions dans lesquelles le loyer d’un bail commercial peut être révisé, et interdit les clauses, stipulations et arrangements qui ont pour effet de faire échec aux dispositions légales relatives à la révision du loyer. Or, aucun article de loi ne prévoit la révision du loyer lors de la cession du bail, le bail ne peut donc pas l’imposer.

En revanche, il est possible que, lors de la cession du bail, le loyer se trouve modifié à la suite d’une procédure de déspécialisation plénière. Le locataire cédant ou cessionnaire, qui souhaite modifier l’activité exercée dans les lieux loués, doit respecter cette procédure, et le bailleur peut, dans ce cadre, obtenir une hausse de loyer, en contrepartie de l’avantage procuré par le changement d’activité.

Image d'illustration

Bon à savoir : Le loyer peut également évoluer, par un avenant intervenant au bail, d’autres clauses du bail étant également modifiées. En effet, une négociation entre bailleur et locataire peut s’engager, le bailleur obtenant cette augmentation de loyer en contrepartie, par exemple, d’une faculté de sous-location consentie au locataire.

Sources juridiques :

Articles L 145-15 et L 145-37 du Code de commerce

Articles L 145-50 du Code de commerce

Cass. Civ. 3, 24 juin 1992, n° de pourvoi 91-10607

Lucas

Lucas Pedroza

Icône LinkedIn

Product Owner

Article mis à jour le 03 juin 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat