Le micro-entrepreneur peut-il bénéficier d’un bail commercial ?

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

21 avril 2021

Icône temps de lecture

1 min.

local commercial
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les professionnels éligibles au bail commercial sont d’une part, les commerçants et artisans, d’autre part, certains professionnels appartenant à des catégories limitativement énumérées à l’article L 145-2 du code de commerce, tels que les sociétés coopératives ou certains artistes.

La conclusion d’un bail commercial est subordonnée à l’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (commerçants) ou au répertoire des métiers (artisanat).

Les micro-entrepreneurs exerçant une activité commerciale ou artisanale à titre principal étant désormais tenus de s’immatriculer à ces registres, il en découle pour eux la possibilité de conclure un bail commercial.

Ce droit, ouvert aux seuls micro-entrepreneurs astreints à immatriculation, doit être apprécié au regard de l’intérêt pour un micro entrepreneur de signer un bail commercial d’une durée de neuf ans, seulement résiliable tous les trois ans par le locataire.

Sources juridiques  :

Article L145-1 et L 145-2 du Code de commerce

Article L 123-1 du code de commerce

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 04 juin 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat