La "vente au déballage"

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

28 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

vente au déballage
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Qu’appelle-t-on « vente au déballage » ?

On appelle « vente au déballage » les ventes de marchandises effectuées dans des locaux ou sur des emplacements non destinés à la vente au public des marchandises ainsi qu’à partir de véhicule spécialement aménagés à cet effet.

Il s’agit des ventes réalisées dans espaces, publics ou privés, qui ne sont pas exploités en vertu d’un titre d’occupation, pour l’exercice d’une activité commerciale ou artisanale.

Les marchandises concernées peuvent êtres neuves ou d’occasion. Les opérations telles que brocantes ou vide-greniers sont donc soumises à ce régime.

Elles ne peuvent excéder deux mois par année civile dans un même local ou sur un même emplacement ou par arrondissement. Cette durée peut être fractionnée mais l’organisateur doit dans ce cas, réaliser autant de déclarations que d’opérations. La déclaration est adressée par lettre recommandée avec avis de réception au maire de la commune dans un délai de 15 jours avant la date de début de la vente. Dans le cas où une autorisation d’occupation du domaine public est nécessaire, le délai imparti pour la déclaration est aligné sur celui de la demande d’occupation. Le calcul du délai se fait à partir de la date d’envoi de la lettre.

Les ventes réalisées par une association dans un local privé seulement accessible aux adhérents ne sont pas concernées, sauf si le nombre d’adhérents et les méthodes de publicité utilisées en font une manifestation publique. Le fait de réaliser une vente au déballage sans autorisation est passible d’une amende civile pouvant atteindre 15 000 €.

Les particuliers non-inscrits au registre du commerce et des sociétés sont autorisés à participer aux ventes au déballage en vue de vendre exclusivement des objets personnels et usagés deux fois par an au plus.

Sources juridiques :

Article L 310-2 du Code de commerce modifié par la loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016, JORF 10/12/2016

Circulaire du 16 janvier 1997

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 09 juin 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat