La contrefaçon de contenu

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

01 juin 2021

Icône temps de lecture

1 min.

contrefaçon de contenu
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Que faire si un autre site a contrefait vos contenus ?

Les contenus originaux d’un site Internet (écrits, images, etc.) sont protégés par le droit d’auteur. Si une personne a reproduit ces contenus sur un autre site Internet ou toute autre support, vous pouvez exercer une action en contrefaçon contre lui.

En premier lieu, il convient de conserver les preuves du délit : réaliser une capture d’écran du site contrefaisant ou un constat d’huissier.

Il est ensuite possible d’envoyer une mise en demeure au responsable du site sur lequel est reproduit votre contenu en le sommant de le retirer sous un bref délai. Il s’agit d’une faculté. Il est possible de porter plainte immédiatement auprès de la police ou de la gendarmerie (ou par écrit auprès du procureur de la République). La contrefaçon est en effet un délit pénal. Les peines peuvent aller jusqu’à 300 000 € d’amende et 3 ans d’emprisonnement (ces sanctions doublées en cas de récidive). Dans ce cadre, il faut aussi se constituer partie civile dans le cadre du procès pénal mené par le Parquet afin d’obtenir une indemnisation.

Il est aussi possible de n’agir que sur plan civil si l’on souhaite obtenir des dommages et intérêts sans pour autant poursuivre le contrefacteur sur le plan pénal.

Sources juridiques

Article L 335-2 et L 335-3 du Code de la propriété intellectuelle

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 08 juin 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat