Accueil >

Gérer mon entreprise

Quand on devient entrepreneur, on peut vite se perdre dans la multitude de choses à faire… Pour gérer votre entreprise, la clé réside dans l’organisation ! Dans cette thématique, vous trouverez tous les éléments qu’il faut avoir en tête pour gérer efficacement votre entreprise.

Ressources humaines

Votre entreprise passe à la vitesse supérieure et souhaite recruter des salariés ? Félicitations ! Mais n’oubliez pas qu’embaucher son premier salarié représente un coût à budgétiser. Avant de recruter, définissez bien votre besoin et fixez la future rémunération de votre salarié.

Vous pouvez recruter un salarié en CDI, en CDD, en apprentissage, etc. C’est vous qui choisissez !

Faites passer vos entretiens d’embauche et sélectionnez le bon candidat pour le poste. Si vous vous agrandissez, il faudra sans doute déléguer la gestion des recrutements et du personnel à un gestionnaire RH.

N’oubliez pas qu’une embauche nécessite de s’acquitter de nombreuses obligations légales comme établir un contrat de travail et des bulletins de paie, tenir un registre du personnel, effectuer les déclarations sociales nécessaires, etc.

TVA

En principe, votre entreprise est assujettie à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). La TVA est une taxe sur la consommation que vous êtes chargé de collecter en tant qu’entreprise.

Vous devez la facturer à vos clients en majorant vos prix du taux de TVA applicable. Les taux de TVA applicables varient selon le produit vendu : 20 %, 10 % ou 5,5 %. Une fois collectée, il faut reverser la TVA à l’État. Mais vous pouvez aussi récupérer la TVA sur certaines dépenses.

Cette taxe ne s’applique que si l’entreprise dépasse certains seuils de chiffre d’affaires. En dessous de ces seuils de chiffre d’affaires, l’entreprise est exonérée de TVA : on parle de franchise en base de TVA.

Comptabilité

Tenir une comptabilité est une obligation pour toutes les entreprises (TPE, PME, PMI…). Les obligations comptables des entreprises dépendent de leur régime fiscal.

4 régimes fiscaux existent :

  • le régime de la micro entreprise ;
  • le régime de la déclaration contrôlée pour les BNC (bénéfices non-commerciaux) ;
  • le régime réel simplifié pour les BIC (bénéfices industriels et commerciaux) ;
  • et le régime réel normal pour les BIC.

En fonction de votre régime fiscal, vous devrez tenir une comptabilité de trésorerie ou une comptabilité d’engagement.

Tenir une comptabilité saine est indispensable pour piloter votre entreprise. Cela passe aussi par une bonne gestion commerciale : établissement de factures et devis, gestion des délais de paiement, etc.

Impôts et taxes

La gestion de la fiscalité est une préoccupation majeure des chefs d’entreprise.

L’entreprise peut être assujettie à l’impôt sur le revenu (IR) ou à l’impôt sur les sociétés (IS). Selon la structure juridique que vous avez choisie (EURL, SAS…), vous pouvez même avoir le choix entre ces deux modes d’imposition des bénéfices.

Mais ce n’est pas tout : toute entreprise doit généralement s’acquitter de la cotisation foncière des entreprises (CFE) et pour les grandes entreprises, de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE).

D’autres taxes peuvent être dues selon les cas : taxe sur les véhicules de société (TVS), taxes et contributions sur les salaires, etc.

Assurance entreprise

La souscription à diverses assurances permet de protéger l’entreprise et le chef d’entreprise en cas de pépin. Si certaines assurances sont facultatives, d’autres sont obligatoires.

La plus répandue est la responsabilité civile professionnelle. La « RC Pro » est obligatoire dans de nombreux secteurs d’activité. Elle vous couvre en cas de dommages causés aux tiers dans le cadre de votre activité professionnelle.

L’assurance décennale est également une assurance obligatoire mais elle s’adresse uniquement aux professionnels du bâtiment. Elle couvre les dommages affectant la solidité d’un ouvrage ou le rendant impropre à l’usage.

D’autres assurances peuvent vous être utiles en fonction de vos besoins : l’assurance des biens de l’entreprise, l’assurance contre les pertes d’exploitation, la protection juridique, l’assurance multirisques ou encore l’assurance automobile professionnelle.

Compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat prévisionnel représente le budget prévisionnel de votre entreprise. Il permet de s’assurer de l’équilibre de vos comptes.

D’un côté, il présente les dépenses prévisionnelles de votre entreprise : les charges externes (dépenses d’électricité, achat de marchandises, frais de publicité…), les charges de personnel, les impôts et taxes…

De l’autre côté, le compte de résultat prévisionnel fait apparaître toutes vos entrées d’argent (appelées « produits »). On y retrouve le chiffre d’affaires prévisionnel.

La différence entre vos charges et vos produits se traduit par un bénéfice ou une perte.

Protection marque

La marque, c’est l’identité de l’entreprise : ce peut être un logo, un nom, un slogan ou même un son.

Si vous ne la protégez pas, c’est comme si vous laissiez les clés de votre maison à des cambrioleurs ! En protégeant votre marque, vous pourrez agir en justice si des personnes mal intentionnées tentent de se livrer à des usurpations, des contrefaçons ou encore de la publicité comparative ou déloyale portant atteinte à votre marque.

C’est l’INPI (institut national de la propriété industrielle) qui se charge de la protection des marques. Toutes les marques disponibles peuvent être protégées. Le chef d’entreprise peut déposer un dossier en ligne pour protéger sa marque. Si l’INPI accède à sa demande, il recevra un certificat d’enregistrement de sa marque valable 10 ans.

Newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat