L'activité des travaux de serrurerie

Icône auteur

Par Garance Bazan

Icône date de publication

27 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

serrurerier
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

L’installation

La création est le mode d’installation le plus répandu. La situation du local est plus importante si le professionnel privilégie la vente de matériel. Dans ce cas, les emplacements en galeries marchandes sont très recherchés (vente et réparation de clefs, serrures…).

Les reprises sont généralement le fait d’anciens salariés qui reprennent une affaire dans laquelle ils travaillaient. Le prix de vente dépend de l’état du matériel d’exploitation et de la qualité des stocks. 

Les investissements

La profession est amenée à investir davantage que par le passé. Cette évolution est liée aux rapides progrès technologiques qui rendent nécessaires l’acquisition et le renouvellement d’un matériel plus sophistiqué (pour tester ou réparer un système de télésurveillance, pour installer un dispositif de sécurité pare-feu,…).

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit avant tout l’évolution de son chiffre d’affaires et de ses marges. Il dissocie son activité de services (réparation, dépannage) de ses ventes effectuées soit en magasin, soit à l’extérieur (chez le client à l’occasion d’une réparation ou d’un dépannage). Il veille à gérer son stock au plus juste afin de ne pas pénaliser sa trésorerie.

Les recettes de l’activité

Le chiffre d’affaires moyen de la profession varie en fonction de l’activité et de la taille de l’entreprise. Le chiffre d’affaires se répartit entre les activités de services (dépannages, réparations, installations, maintenance), de négoce (vente de marchandises) et de fabrication (vente d’équipements fabriqués).

Les charges à surveiller

Les achats représentent le premier poste de charge, mais ils varient en fonction de la stratégie de l’entreprise et de son activité (services, négoce et fabrication). Pour les entreprises plus importantes, les frais de personnel représentent jusqu’à 30% du chiffre d’affaires.

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend surtout du niveau de marge brute de l’entreprise, c’est-à-dire de sa capacité à bien valoriser ses services, sa production et ses marchandises. A cela doivent s’ajouter une bonne gestion des charges de personnel et une bonne maîtrise des frais généraux. Enfin, le professionnel doit gérer ses stocks au plus juste, surtout lorsque l’activité de négoce est dominante.

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les fonds propres doivent être suffisants pour consolider le fonds de roulement et faire face à une éventuelle baisse conjoncturelle d’activité. Le suivi de la facturation et le recouvrement des créances doivent être très rigoureux. Les entreprises qui développent leur activité auprès des administrations et des grandes entreprises ont des besoins de trésorerie plus importants du fait d’un délai clients plus long.

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

2019

2018

2017

2016

2015

1 718 (1)

1 471

1 358

1 353

1 312

LES RATIOS DE GESTION CLEFS

Chiffre d’affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d’exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement

198 K€ (2)

71,65 %

28,43 %

62 jours

38 jours

39 jours

36 jours

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises, « Travaux de menuiserie métallique et serrurerie ».

(2) Source : Moyenne indicative. Données exprimées en % et jours (de chiffre d’affaires ou d’achat).

Garance

Garance Bazan

Icône LinkedIn

UX designer

Article mis à jour le 27 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat