L'activité de la menuiserie

Icône auteur

Par Joris Melin

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

menuisier
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

L’ installation

La création est le mode d’installation le plus utilisé. L’emplacement est peu important. Le professionnel doit disposer d’un atelier et d’un entrepôt qu’il louera la plupart du temps. Les investissements de base varient selon l’activité choisie : dans un premier temps, le créateur a souvent recours au matériel d’occasion.

Les reprises sont peu nombreuses et sont très souvent le fait d’anciens salariés.

Les investissements

La plupart des professionnels ont recours à la location pour les machines très coûteuses ce qui leur permet de limiter leurs investissements initiaux. 

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de son chiffre d’affaires et de son carnet de commandes. Il doit parfaitement maîtriser les prix des différents matériaux et le coût horaire de sa main d’œuvre en incluant les charges sociales et les temps improductifs. Obtenant une meilleure rentabilité sur les travaux de rénovation, il suit également la répartition de son chiffre d’affaires entre : rénovation, équipements de logements neufs et sous-traitance. 

Les recettes de l’activité

Les entreprises ayant une activité de négoce ont un chiffre d’affaires moyen nettement supérieur. Contrairement à d’autres professions du BTP, le chiffre d’affaires est presque exclusivement réalisé sur l’activité de base. Seules les entreprises les plus importantes sont amenées à se diversifier pour garantir un volume d’activité suffisant.

Les charges à surveiller

Le coût des approvisionnements représente en moyenne 40% du chiffre d’affaires. En règle générale, les achats sont effectués au fur et à mesure des commandes afin de limiter au maximum les stocks. Les charges de personnel augmentent avec la taille de l’entreprise : le recours aux contrats d’apprentissage ainsi qu’aux diverses formules d’emploi aidé par les pouvoirs publics sont très fréquents dans la profession. 

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend essentiellement de la bonne maîtrise de la facturation et des charges de personnel. Pour obtenir des marchés, l’entreprise peut être tentée de pratiquer des tarifs trop faibles, en sous-estimant ses charges fixes (cotisations sociales, impôts, loyers,…). L’adhésion à un groupement d’achat permet de diminuer le coût des matériaux.

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les fonds propres doivent être suffisants pour assurer l’autofinancement des investissements et le financement d’une partie du besoin en fonds de roulement. Le suivi de la facturation et le recouvrement des créances doivent être très rigoureux. Les entreprises qui développent leur activité auprès des administrations et des grandes entreprises ont des besoins de trésorerie plus importants du fait d’un délai client plus long.

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

2019
2018
2017
2016
2015

3 586 (1)
5 319
4 913
5 110
5 364

LES RATIOS DE GESTION CLEFS

Chiffre d’affaires moyen
Marge brute
Excédent brut d’exploitation
Rotation des stocks
Crédit clients
Crédits fournisseurs
Besoin en fonds de roulement

184 K€ (2)
60,33 %
26,60 %
52 jours
33 jours
44 jours
25 jours

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises, « Travaux de menuiserie bois et PVC « .

(2) Source : Moyenne indicative. Données exprimées en % et jours (de chiffre d’affaires ou d’achat).

Joris

Joris Melin

Icône LinkedIn

Coach pour entrepreneur

Article mis à jour le 25 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat