Le bailleur peut-il mettre fin au bail commercial ?

Icône auteur

Par Lucas Pedroza

Icône date de publication

19 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

local commercial
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Oui. Le bailleur peut mettre fin au bail :

  • soit en donnant congé,

  • soit par le mécanisme de la résolution du bail, en cas de manquement grave du locataire.

Le congé du bailleur

Le bailleur peut donner congé pour le terme de chaque période triennale, s’il veut :

  • construire, reconstruire ou surélever l’immeuble,

  • reprendre le local d’habitation accessoire pour le réaffecter à un usage d’habitation,

  • exécuter des travaux dans le cadre d’une opération de restauration immobilière ou en cas de démolition de l’immeuble dans le cadre d’un projet de renouvellement urbain.

Le bailleur peut également donner congé sans offrir le renouvellement du bail, pour le terme de celui-ci, ou à tout moment lorsque le bail se poursuit par tacite reconduction.

Dans tous ces cas :

  • Le congé doit être donné par acte d’huissier, au moins six mois à l’avance, et, lorsque le bail fait par écrit s’est prolongé tacitement au-delà du terme fixé par le contrat, pour le dernier jour du trimestre civil.

  • le bailleur devra, en principe, verser au locataire une indemnité d’éviction, à moins qu’il ne lui offre un local de remplacement. Le montant de l’indemnité d’éviction est généralement fixé à la valeur du fonds de commerce et de sa réinstallation.

La résolution du bail à l’initiative du bailleur

Si le locataire commet des fautes importantes dans l’exécution du bail, telles que le défaut de paiement du loyer, le bailleur peut demander la résolution du bail.

Image d'illustration

Bon à savoir : Les baux commerciaux contiennent fréquemment une clause résolutoire de plein droit. En application de cette clause, le bailleur peut faire délivrer au locataire un commandement par huissier. Si le locataire ne rétablit pas sa situation en respectant les obligations visées dans le mois qui suit la délivrance du commandement, le bail se trouve automatiquement résolu, et prend fin. Le bailleur peut faire constater en justice l’acquisition de la clause résolutoire, et obtenir l’expulsion du locataire.

Sources juridiques:

Articles L 145-4 et L 145-9 du Code de commerce

Article L 145-14 du Code de commerce

Article L 145-41 du Code de commerce

Article R 145-1-1 du Code de commerce

Lucas

Lucas Pedroza

Icône LinkedIn

Product Owner

Article mis à jour le 03 juin 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat