Accueil > Idées business > Le marché du conseil en communication >

Les points de vigilance du conseil en communication

Icône auteur

Par Pierre Lemaître

Icône date de publication

24 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

conseil communication
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

Le secteur du conseil en communication reste relativement risqué en raison de sa forte dépendance à la conjoncture économique et à l’intensité des pressions concurrentielles.

La concentration du secteur

Sous la pression d’opérateurs français et étrangers, les fusions s’accélèrent. Les petites agences indépendantes ont des difficultés à proposer des tarifs compétitifs et une palette de prestations aussi large que celle des grands groupes.

La conjoncture économique

Le secteur est très sensible aux fluctuations économiques. Dans un contexte économique plus tendu, les pressions tarifaires s’intensifient en raison de la contraction des budgets consacrés à la communication.

Dans ce contexte, les créateurs disposant d’un carnet d’adresses conséquent ou ceux qui seront positionnés sur un segment de niche, seront plus à même de réussir.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Information et communication

Moyenne tous secteurs

75,3 % (1)

75,2 %

(1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération des entreprises créées en 2014.

Lemaitre Pierre

Pierre Lemaître

Icône LinkedIn

Responsable des partenariats

Article mis à jour le 24 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat