Les points de vigilance du gardiennage

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

societe-de-gardiennage
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

Bien que bénéficiant de belles perspectives de croissance, le secteur de la sécurité est risqué, notamment en raison de la concurrence exacerbée du secteur. Les petites entreprises sont plus particulièrement touchées.

La faiblesse des contraintes à l’installation

Bien que les conditions d’accès à la profession se soient durcies ces dernières années, le potentiel de croissance du marché a attiré de nombreux entrants ces dernières années, notamment sous le statut de micro-entrepreneur. Les organisations professionnelles militent pour que les pouvoirs publics instaurent l’obligation de souscrire une garantie financière et limitent la sous-traitance (limiter la sous-traitance au 1er rang suivant le premier attributaire, fixer un taux maximum de sous-traitance par marché, fixer un taux maximum annuel de sous-traitance).

L’intensité de la concurrence

Les pressions concurrentielles sont fortes et pénalisent les indépendants qui peinent à rivaliser commercialement avec les leaders du secteur (accès aux réseaux de prescripteurs notamment). 

La qualité de la gestion

Une gestion défaillante (facturation, suivi des règlements, gestion du personnel et des plannings, normes de sécurité, etc..) entraîne automatiquement d’importantes difficultés. De plus, elle confère à l’entreprise une image d’amateurisme qui lui est très préjudiciable.

 Dans ce contexte, les professionnels qui réussissent le mieux font preuve d’une grande rigueur de gestion et développent des relais de croissance.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Activités de sécurité privée

Moyenne tous secteurs

Nc

75,2 % (1)

((1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération d’entreprises créées 2014.

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 27 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat