Accueil > JSE Mag >

Entretien avec Tristan, fondateur de Atout Travaux dans l’Eure-et-Loir

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

20 juillet 2021

Icône temps de lecture

4 min.

travaux
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Bonjour Tristan, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Tristan, j’ai 34 ans et je suis courtier en travaux, même si je préfère le terme de conseiller en travaux. Je suis chef d’entreprise depuis fin octobre. Mon activité consiste à  mettre à disposition mon réseau aux porteurs de projets qu’ils soient particuliers ou professionnels. Aujourd'hui, j’ai un réseau 100% Euréliens et c’est quelque chose qui me tient vraiment à cœur car pourquoi aller chercher des artisans loins lorsqu’on a ce qu'il faut à côté, et de qualité. Aujourd'hui j’ai plus de 50 partenaires qui vont de l’architecte en passant par les tout corps du bâtiment aux agences immobilières… C’est un réseau complet, je ne travaille qu’en local. 

Et que faisiez-vous avant de vous lancer dans cette activité ?

J’ai un bac STT en option commerce. J’ai été chargé d’affaires dans le BTP. Avant cela, j’ai fait plusieurs années en tant que négociateur en matériaux, j’ai monté des échelons dans ce domaine. Lorsque j’étais chargé d’affaire, ma femme a été enceinte de jumelles et j’ai voulu prendre du temps avec ma famille. J’ai fait un bref passage en tant que chargé de clientèle dans le BTP, j’ai toujours été dans ce milieu. Sorti de cette expérience je me suis demandé ce que j’allais pouvoir faire et comme on me demandait souvent si je ne connaissais pas un bon maçon ou plombier, je me suis dit que j’allais en faire mon métier et proposer mon réseau. 

Super, et dans quelle région êtes-vous établie ?

Je suis basé dans la région de l’Eure, j’essaie également d’avoir une démarche écologique en me déplaçant jusqu’à 50-80 km maximum.

Quelles ont été les étapes de la création de votre projet (financement, business plan, étude de marché...) ? À qui vous êtes-vous adressé pour la création de votre entreprise ?

J’ai fait le plus gros de ma démarche seul. J’ai été un peu accompagné par BGE. Au niveau des investissements, j’ai fait un prêt, comme la plupart des entrepreneurs. Courtier en travaux, ce n’est pas comme un artisan, j’ai démarré de 0. Je n’avais pas forcément de chantier et je suis payé lorsqu’un chantier est terminé; je n’avais donc pas d’avance. Je touche également le Pôle Emploi ce qui me permet d’avoir un peu de revenu. 

À qui s'adresse votre projet ? Quel est votre petit "plus" par rapport aux autres ?

Mon entreprise s’adresse à tous porteurs de projets que ce soit des particuliers ou des entreprises qui cherchent à démarrer des travaux. Le plus pour le client, c’est de lui faire gagner du temps. Lorsqu’il y a des projets complets avec beaucoup de rénovations, cela fait gagner énormément de temps. Je garantis au client de leur apporter le devis et de leur faire économiser les interventions des autres corps d’états. Pour l'artisan, ça lui évite de se déplacer en clientèle, de passer du temps sur le dossier… Quelque part je garantie la qualité du travail de l'artisan car c’est mon nom, l’image de ma société qui est en jeu. 

Comment exercez-vous cette activité ? Avez-vous un local commercial ? À domicile ? Sur Internet ?

Je travaille dans la salle de jeu de mes enfants. C’est plus facile pour moi de travailler à domicile même si tous mes supports sont sur internet. 

Quels bénéfices personnels tirez-vous de cette activité ? Qu'avez-vous appris de cette expérience ?

Je me suis mis à mon compte pour avoir de la liberté et faire le métier dont j’avais envie. Je voulais vraiment garder les bons côtés de mes expériences passées afin d’en façonner le métier que j’avais envie de faire. J’ai gagné en confort de vie car le matin j’emmène mon fils à l’école. Ça permet d’avoir un équilibre de vie de famille et de vie professionnelle assez intéressant, c’est ce que je recherchais. Dans ma précédente vie, je partais le matin très tôt et je revenais le soir après une journée de travail et les contraintes que cela impliquait car je m’occupais des gars sur le chantier. Aujourd’hui, je sais que je choisis les gens avec qui je travaille et privilégie ceux qui sont dans la vision d'Atout Travaux. J’exerce maintenant un métier en phase avec mes valeurs et mes convictions. 

Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées au cours de cette aventure ?

Je trouve que les conseillers qui s’adressent aux professionnels en banque ou en assurance par exemple ne sont pas formés pour des métiers exotiques comme le mien. J’ai eu par exemple la surprise de découvrir que mon assurance ne couvrait pas mon activité, même si cette dernière ne requiert pas obligatoirement de RC Pro. Cependant, ne pas avoir de RC Pro allait à l’encontre de mes valeurs donc j’ai dû chercher une autre assurance pouvant couvrir mon activité de courtier en travaux; j’ai eu 14 refus avant d’en trouver une. Ça a été un moment de remise en question c’est sûr, à cause d’un manque d’informations. Il est évident que cela a été compliqué de me faire rentrer dans une case. Je vais également changer de nom commercial car Atout Travaux est déjà un nom déposé; mon entreprise devrait être renommée ATC Travaux dès la rentrée. 

Quel conseil donneriez-vous aux futurs entrepreneurs ?

Il ne faut pas avoir peur de se lancer, aujourd’hui on peut être suffisamment accompagné. L’idée de ma société est venue dans la voiture en allant en sortie avec mes amis. Il y aura sûrement 15-20 idées avant dont forcément 1 de bonne. Je m’épanoui dans l’indépendance professionnelle, il faut s’accrocher et ne pas hésiter à pousser des portes pour démarcher et trouver des soutiens. J’ai eu la chance que cela soit bien reçu de la part des artisans. Il ne faut pas baisser les bras à chaque difficultées car il y en aura, et tous les jours. Si on croit en ce que l’on fait il faut y aller, vraiment. 

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 29 juillet 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat