Accueil > JSE Mag >

Interview de Eiymen, fondateur de Dodouch à Saint-Etienne

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

30 juin 2021

Icône temps de lecture

2 min.

Interview de Eiymen, fondateur de Dodouch
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

La parole est à Eiymen, inventeur de Dodouch, produit d’hygiène permettant un lavage efficace du dos. Il nous livre les clés de son parcours et de son combat, ainsi que sa vision de l'entrepreneuriat.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Eiymen, j’ai 35 ans, je suis le créateur de Dodouch, un accessoire d’hygiène sur lequel je travaille depuis 1 an. J’ai décidé de me lancer dans cette aventure à la suite d’une rencontre lors d’un Bla Bla car avec un jeune entrepreneur qui m’a donné l’envie d’entreprendre

Super, et dans quelle région êtes-vous établie ?

Je suis localisé sur Saint-Etienne.

Et que faisiez-vous avant de vous lancer dans cette activité ?

Avant de me lancer dans cette aventure, j’étais électricien. 

Depuis quand êtes-vous lancée ?

Je suis lancé depuis Août 2020

Quelles ont été les étapes de la création de votre projet (financement, business plan, étude de marché...) ? À qui vous êtes-vous adressé pour la création de votre entreprise ?

Pour me lancer dans mon projet, j’ai été énormément aidé par le site de JSE ainsi que par Joris. JSE m’a donc énormément aidé à me lancer, et à répondre à mes questions. Je suis en cours de réalisation d’un prototype, une tâche très complexe qui demande beaucoup de temps.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre concept ? À qui s'adresse votre projet ? Quel est votre petit "plus" par rapport aux autres ?

Dodouch est un accessoire d’hygiène destiné à tous ceux qui souhaitent un lavage efficace du dos.

Comment exercez-vous cette activité ? Avez-vous un local commercial ? À domicile ? Sur Internet ?

Pour l’instant je fais tout de chez moi. 

Quels bénéfices personnels tirez-vous de cette activité ? Qu'avez-vous appris de cette expérience ?

L’entrepreneuriat est pour moi une chance pour travailler. En effet, ayant des difficultés à travailler en équipe, travailler dans un univers classique d’entreprise était pour moi très compliqué. Ainsi, travailler seul, à mon compte, était enfin pour moi l’occasion de me lancer à fond dans ma vie professionnelle. Cette activité me permet d’être enfin épanoui dans ma vie professionnelle. Enfin de manière plus générale, entreprendre m’a appris à être patient et à ne pas chercher à se précipiter.

Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées au cours de cette aventure ?

Pour ma part, la plus grosse difficulté fut de réaliser des devis car ce n’est pas facile lorsque nous ne sommes pas une entreprise d’en réaliser. Trouver une usine qui peut réaliser notre projet est aussi très difficile.

Quel conseil donneriez-vous aux futurs entrepreneurs ? 

Mon conseil est tout simplement de se lancer de manière intelligente, c’est-à-dire de faire des recherches, se documenter, afin de se lancer de manière plus sereine. Autre conseil pour tous les inventeurs et créateurs d’objet, 5€.com est un super site qui vous propose pour à partir de 5€, un dessin industriel de votre produit.

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 29 juillet 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat