Accueil > JSE Mag >

Rencontre avec Emmanuelle, service aux animaux à Vasles

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

05 juillet 2021

Icône temps de lecture

2 min.

Les Copains à Bord
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

La paroles est à Emmanuelle, qui vit ses rêves grâce à son entreprise Les Copains à Bord. Elle nous relate ici son parcours, ainsi que l’histoire de son projet. 

Bonjour Emmanuelle, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs  ?

Je m’appelle Emmanuelle, je réside dans les Deux-Sèvres, et j’ai monté une micro entreprise spécialisée dans la garde et le transport d’animaux de compagnie. 

Et que faisiez-vous avant de vous lancer dans cette activité ?

Je me souviens qu’au collège, je souhaitais devenir assistante vétérinaire. L’école en question me jugeant trop jeune, cela n’a pas pu se faire. Après un bilan de compétences, j’ai été conductrice de car pendant 9 ans, et ai également pratiqué le commerce ambulant pendant quelque temps.

Le projet, qui a été lancé en janvier 2021, était dans ma tête depuis maintenant dix ans. Je me suis donc lancée, avec pour intention de boucler la boucle. 

Quelles ont été les étapes importantes de la création de votre projet ? À qui vous êtes-vous adressée pour la création de votre entreprise ?

Il a fallu que ce soit un projet viable, j’ai donc pris soin de bien définir les services proposés. Après avoir suivi les formations nécessaires à ce métier, la Chambre des métiers m’a accompagnée dans l'établissement des dossiers ainsi que dans les démarches administratives.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre concept ? À qui s'adresse votre projet  ? 

Je propose plusieurs services. Le premier est la garde au domicile de l’animal quand les propriétaires sont absents. J’apporte toujours une attention particulière aux habitudes de vie de l’animal. Si il a pour habitude de se promener à 7 heures, je me lève à 7h, s' il sort la nuit, je le promène la nuit…

Je propose également un service de promenade, pour aider les personnes n’ayant plus le temps ou n’étant plus capables de promener leur animal. 

Je m’occupe également du transport. On n’a pas le droit de dire “taxi”, mais il s’agit exactement du même principe qu’un taxi ou une ambulance pour un humain. Cela peut être utile pour un rendez-vous chez le vétérinaire, ou pour un transfert vers l’aéroport. À noter que je ne prends en charge que les chiens et chats pour ce service particulier. 

Comment exercez-vous cette activité ?

Je n’ai pas de local dédié, j’exerce depuis un bureau à mon domicile. Côté transport, j’utilise un véhicule équipé et dédié aux animaux. 

Quels bénéfices personnels tirez-vous de cette activité ? Qu'avez-vous appris de cette expérience ?

Il est certain qu’étant indépendante, je ne peux pas avoir envie de grasse matinée le matin, mais le fait de ne pas avoir d’employeur me convient totalement. Même si cela arrive d’être épuisé, j’aime ce que je fais, et je ne me dis jamais que je vais passer une journée désagréable. J’apprécie également le fait de ne pas avoir d’horaires fixes, même s’il faut faire attention à ne pas trop déborder sur sa vie personnelle. 

Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées au cours de cette aventure ?

Il se trouve que j’ai lancé le projet en ayant le temps et l’envie de le faire. Je n’ai donc pas eu beaucoup de problèmes. Je pourrais mentionner les difficultés quant au référencement. C’est difficile de décrypter le pourquoi du comment ! 

Je pourrais également citer les difficultés pour trouver les organismes aptes à m’aider face à un problème particulier, ou les contretemps rencontrés pour certaines démarches. 

Quel conseil donneriez-vous aux futurs entrepreneurs ? 

Ne pas hésiter à se faire accompagner. Beaucoup d’aides existent pour monter une entreprise, et il est plus facile de se lancer aujourd’hui. Il ne faut pas avoir peur de l’échec, il y aura toujours quelque chose de plus grave !

Vous pouvez retrouver Emmanuelle et les Copains à bord via : 

https://www.lescopainsabord.net

https://www.facebook.com/lescopainsabord7986/

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 10 septembre 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat