Le salarié qui travaille à son domicile peut il prétendre à une indemnité d’occupation de son domicile privé ?

Icône auteur

Par Lucas Pedroza

Icône date de publication

18 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

local commercial
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Oui.

Le salarié qui accepte, à la demande de l’employeur, d’utiliser son domicile à des fins professionnelles doit bénéficier d’une indemnisation.

Selon les juges, le salarié n’est tenu ni d’accepter de travailler à son domicile, ni d’y installer ses dossiers et ses instruments de travail. S’il accède à la demande de son employeur, celui-ci doit l’indemniser de cette sujétion particulière ainsi que des frais engendrés par l’occupation à titre professionnel du domicile.

Toutefois, le salarié ne peut prétendre à une indemnité au titre de l’occupation de son domicile à des fins professionnelles dès lors qu’un local professionnel est mis effectivement à sa disposition. Il n’y a pas d’indemnité d’occupation si le salarié occupe son domicile à des fins professionnelles relevant d’une simple faculté qui lui est offerte par son employeur.

Si l’employeur ne met pas à la disposition du salarié un espace pour y réaliser ses tâches administratives et y stocker son matériel, le salarié doit bénéficier d’une indemnité d’occupation de son domicile.

Sources juridiques:

7 avril 2010, n° 08-44.865

8 juillet 2010, n° 08-45.287

Cass.soc. 4 décembre 2013, n° 12-19.667

Cass.soc. 14 avril 2016 n° 14-13.305

Lucas

Lucas Pedroza

Icône LinkedIn

Product Owner

Article mis à jour le 03 juin 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat