Accueil > JSE Mag >

Entretien avec Antonin, fondateur de NectarÔmiel à Saint-Antoine-l’Abbaye

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

12 juillet 2021

Icône temps de lecture

3 min.

apiculteur
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Rencontrez Antonin qui, au cours de de cet interview, nous parle de son parcours, de sa vision de son métier, ainsi que de son amour de sa région.

Bonjour Antonin, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je me présente, je m’appelle Antonin Letertre, j'ai 31 ans et je suis originaire de Normandie, plus précisément au sud de l’Eure. Je suis arrivé en mars dernier dans le secteur Auvergne Rhône Alpes pour une saison en tant qu’ouvrier apicole, avec plusieurs apiculteurs différents. Je suis tombé amoureux de cette région, j’ai décidé de rester implanté dans ce coin là et d’y créer mon entreprise. 

Et que faisiez-vous avant de vous lancer dans cette activité ?

J’ai fait pas mal de métiers différents, cela faisait 5-6 ans que je m’étais pris de passion pour l’apiculture en me formant dans un premiers temps tout seul avant de réaliser une saison en tant qu’ouvrier apicole pour devenir apiculteur professionnel. Au fil des saisons j’ai senti que ce qui me faisait vraiment vibrer était la communication avec les consommateurs de produits de la ruche qui étaient en demande de conseils et de précisions; les apiculteurs n’avaient pas forcément le temps ni l’énergie pour faire cette part de communication. Je suis donc lancé depuis le 1er octobre 2020 dans cette entreprise qui me fait m’épanouir quotidiennement.

Quelles ont été les étapes de la création de votre projet (financement, business plan, étude de marché...) ? À qui vous êtes-vous adressé pour la création de votre entreprise ?

J’ai beaucoup lu, sur tout type d’entrepreneurs, afin d’avoir ce gène de l'entreprenariat mais sinon j’ai fait le maximum par moi même. J’ai construit cela sur mes économies, je ne souhaitais pas faire de crédit car je me suis dit que si je faisais cela petit à petit, mes produits se vendraient et que j’y arriverai. 

À qui s'adresse votre projet ? Quel est votre petit "plus" par rapport aux autres ?

NectarÔmiel s’adresse à toutes les personnes qui recherchent une logique de consommation. C'est-à-dire des produits qui ne viennent pas de loin, une qualité et une transparence garantissant l’aspect sanitaire et éthique des produits. Étant en lien avec les producteurs de ma région, je suis à même de garantir aux consommateurs la qualité de ce que nous vendons. 

Comment exercez-vous cette activité ? Avez-vous un local commercial ? À domicile ? Sur Internet ?

Le site internet est visible depuis le 13 mars, même date à laquelle nous avons ouvert la boutique physique. Pour la création du site je me suis fait accompagner par quelqu’un qui aime ce qu’il fait et qui met du cœur dans la démarche en croyant au projet ce qui fut un réel plaisir. La boutique physique a aussi fait preuve d’un gros travail mais cela va avoir des répercussions positives et je me sens extrêmement bien dans cette boutique, ce qui à mon sens est primordial. 

Quels bénéfices personnels tirez-vous de cette activité ? Qu'avez-vous appris de cette expérience ?

C’est une aventure humaine passionnante, très enrichissante. Le fait de se lever heureux chaque matin et d’apporter quelque chose en plus à notre société. Sur moi, j’ai appris la patience et le fait de s’entourer des bonnes personnes, car s’entourer de personnes en accord avec ses pensées et suivant le projet jusqu’au bout n’est que bénéfique pour notre activité. 

Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées au cours de cette aventure ?

Depuis que je me suis lancé dans cet objectif, tout roule super bien et je ne suis tombé que sur des fournisseurs intéressants et passionnés. Pour ceux qui m'entourent c’est parfait. C’est vrai que parfois il peut y avoir une partie où je me sente seul mais je vais attirer à moi des personnes qui voudront me suivre prochainement. Je pense que c'est la période ou il faut s’accrocher et continuer. 

Quel conseil donneriez-vous aux futurs entrepreneurs ?

L’entourage joue beaucoup, il faut que leur activité ait un sens profond. Certains entrepreneurs réussissent parce que leur métier fait du chiffre mais à mon sens, ils ont tout de même derrière ça un sens profond, quelque chose qui les motivent constamment. Il faut garder cette flamme et que cette flamme soit la plus logique pour eux. Il faut avoir un tempérament de guerrier mais trouver des moments pour être détendus et flexibles. 

Vous pouvez retrouver Antonin et et Nectarômiel via :

https://www.nectaromiel.com

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 10 septembre 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat