Profession libérale : Comment choisir sa banque ?

Icône auteur

Par Jules Drevon

Icône date de publication

22 avril 2022

Icône temps de lecture

4 min.

Profession libérale : Comment choisir sa banque ?

Afin de comprendre à quel compte pro souscrire, vous devez déterminer dans quelle catégorie de profession libérale votre activité se trouve. Effectivement, la profession libérale englobe les médecins comme les rédacteurs dès lors qu’ils sont indépendants et qu’ils exercent seuls. Et s’ils sont généralement considérés comme profession libérale, il existe plusieurs statuts juridiques en fonction de l’activité.

  • Seul, vous pouvez aussi bien exercer votre profession libérale en tant que micro entrepreneur donc en nom propre, en EI (entreprise individuelle) et les variantes que sont les EIRL, par exemple.

  • À plusieurs, en groupant une activité, vous pouvez exercer sous forme de SCP (société civile professionnelle) ou les autres formes plus classiques (SARL, SAS) sous forme de société d’exercice libérale. La SARL devient alors la SELARL

Les professions libérales réglementées

Certaines professions, de par leur activité qui répondent à un intérêt général, sont réglementées. Elles nécessitent généralement un diplôme ou une formation spécifique. C’est le cas des professions libérales organisées en ordres professionnels (avocats, médecins, architectes…), officiers publics dépendant d’un ministère (commissaire-priseur, notaires…), les activités réglementées par le code de la santé publique (infirmiers libéraux, diététiciens…), tout autres professions réglementées.

Les obligations bancaires sont globalement les mêmes pour les professions libérales réglementées. Cependant, les besoins de certains services bancaires (terminaux de paiement, chèques, etc.) peuvent varier. 

Les professions libérales non réglementées

Elles concernent toutes les autres activités ! C’est un peu vague, mais une profession libérale est une activité relevant d’une prestation intellectuelle ou conceptuelle exercée en indépendant. 

Concernant les impôts, les professions libérales se classent dans la catégorie BNC (bénéfices non commerciaux).

Les obligations bancaires pour les professions libérales 

Le compte dédié à l’activité professionnelle 

Avez-vous l'obligation d’ouvrir un compte professionnel ? Sachez-le, l’ouverture d’un compte pro obligatoire dépend du statut de votre entreprise. 

  • Toutes les entreprises à capital social doivent ouvrir un compte dédié à leur activité : SAS, EURL, etc. Celui-ci sert à verser le capital mais aussi à distinguer les opérations personnelles et professionnelles. 

  • Séparer les opérations facilite la comptabilité et évite les erreurs fiscales.

  • Ouvrir un compte professionnel dédié n’est pas obligatoire pour les micro entrepreneurs et les entreprises individuelles sans capitale sociale, sauf, si leur chiffre d’affaires dépasse 10 000 € pendant 2 années civiles consécutives.

🔑 Le compte professionnel est différent du compte dédié. Ce dernier peut simplement être un second compte courant servant à différencier vos opérations comptables professionnelles des opérations personnelles.

Les différents types de banque pour une profession libérale

En tant que profession libérale, il y a principalement 3 options pour choisir sa banque. 

  • La banque traditionnelle est la solution la plus répandue pour les professions libérales. Ces banques, institutions aux années d'expériences, permettent de bénéficier de conseils personnalisés grâce à un conseiller dédié. Elles proposent de nombreux services adaptés aux professions libérales, quel que soit leur statut. 

Cependant, les banques traditionnelles proposent des tarifs élevés (notamment les frais de tenue de compte). Ainsi, pour le compte pro d’un autoentrepreneur, elle n’est peut-être pas l’option la plus économique.

  • Les banques en ligne sont souvent des filiales des grandes banques (Crédit agricole, Société Générale, BNP, etc.) proposant des produits similaires (comme des comptes pros en ligne) à des tarifs moins élevés grâce à une présence 100 % digitale. Pratiques, elles permettent une gestion plus fluide qu’une banque traditionnelle. 

Qui dit tarifs plus bas, dit également service moins important. Effectivement, tout se passe à distance et aucun conseiller ne vous est attribué.

  • Les néo banques émergent depuis quelques années sur le marché. Elles proposent des tarifs très intéressants et de nombreux produits en option. Votre compte en banque peut être géré instantanément via une application. Certaines néo banques vous proposent d’éditer des factures ou des devis. Ainsi que des exports de comptabilité.  

Très pratiques pour les professions libérales, les néo banques sont moins efficientes si vous souhaitez encaisser ou émettre des chèques, contracter un emprunt ou encore, en matière de découvert autorisé.  

Professions libérales : les critères de choix d’une banque

Nous l’avons vu, l’offre bancaire est très diverse pour les professions libérales

Pour faire votre choix, partez toujours de vos besoins et évitez les offres à prix cassés.

  • Certaines professions libérales doivent proposer des moyens d’encaissements diverses. Comme un kinésithérapeute à domicile qui devra posséder un terminal de paiement (TPE) et encaisser de nombreux chèques. 

  • À l’inverse, un rédacteur web s'accommode d’une gestion 100 % digitalisée, mais doit émettre des devis et factures. Une néo banque proposant une gestion simplifiée et l’accès à un expert-comptable, peut être plus judicieuse qu’une banque traditionnelle.

Les produits proposés pour les professions libérales

Les revenus d’une profession libérale peuvent être fluctuants en fonction de l’activité. C’est pourquoi, il est intéressant de choisir une banque réactive qui s’adapte et propose des produits en option. 

Certaines banques en ligne ou néo banques, mettent en place des plans de comptes en fonction de vos revenus, du nombre ou du plafond de retraits… 

Cette gestion des produits moins engageante, permet une plus grande flexibilité. 

Une banque traditionnelle, voir en ligne, proposera des services plus complets.

Les prix d’une banque pour une profession libérale

Ne basez pas votre choix de banque sur l’unique critère du prix, même s’il reste une variable importante. Attention aux : 

  • Frais de tenue de compte : souvent plus élevés chez les banques traditionnelles et quasiment inexistants chez les néo banques. 

  • Les commissions de mouvements qui s’appliquent pour les comptes professionnels. La plupart des banques en lignes et néo banques ne les facturent pas mais peuvent prendre une commission sur les paiements en carte bancaire. 

  • Les frais de carte bancaire : plus élevés chez une banque traditionnelle, ils peuvent être négociés. 

  • Le découvert : de nombreuses néo banques n’autorisent pas de découvert, ou alors en option. 

Les services financiers pour les professions libérales 

Durant votre carrière, vous pouvez être amené à contracter un prêt, investir une partie de la trésorerie, contracter une assurance responsabilité civile professionnelle… Tous ces services annexes peuvent être anticipés. Dès lors, il faudra plutôt opter pour une banque traditionnelle, plus à même de vous proposer ces produits. 

Quelle banque pour les médecins en profession libérale ?

Un médecin doit pouvoir accepter de nombreux moyens de paiements en plus d’un terminal de paiement acceptant les cartes vitales. Il est intéressant de se tourner vers une banque en ligne ou néo banque, à la gestion fluide et rapide. 

La meilleure banque pour les professions libérales

En conclusion, les banques traditionnelles semblent adaptées aux professions libérales exerçants en société à capitale (SCP, SELARL…), ayant besoin de conseils et de produits spécifiques. 

Un indépendant en micro entreprise ou dont l’activité nécessite une gestion simple, rapide et ayant besoin de peu de produits, peut opter pour une banque en ligne ou une néo banque, moins chère et plus fluide.

Jules Drevon

Jules Drevon

Icône LinkedIn

Rédacteur

Article mis à jour le 22 avril 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat