Le marché des chambres d'hôtes et gîtes

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

18 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

ouvrir chambre d'hôte
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

Ces dernières années, le secteur des chambres d’hôtes et des meublés de tourisme (gîtes) a connu un essor important. 

Le succès de ce mode d’hébergement repose sur les aspirations sociétales d’authenticité, d’échange et de partage (immersion dans la vie locale, établissement d’un lien social fort, sentiment de vivre une expérience).

Toutefois ce secteur d’activité est confronté à une mutation structurelle liée à plusieurs facteurs :

  • la montée en gamme de l’offre : les attentes des consommateurs évoluent au profit d’une offre d’hébergement plus haut de gamme. Les propriétaires de gîtes et de chambres d’hôtes sont donc contraints de consentir des investissements importants pour s’adapter à la demande (jardin paysagé privatif, tennis, piscine, spa, équipements multimédia, mobilier design, etc.).

  • le développement des plateformes de mise en relation de particuliers pour la location de logements (Airbnb, Housetrip, Homelidays, etc.) : bien que ces plateformes constituent de nouveaux canaux de distribution (captation de la clientèle étrangère notamment), elles contribuent à accentuer les pressions concurrentielles. En effet, elles facilitent l’accès des particuliers à l’activité de location ou de sous-location (résidence principale ou secondaire) sans qu’ils aient, nécessairement, à se soumettre aux obligations déclaratives, réglementaires et fiscales du secteur.

  • le poids des centrales de réservation sur Internet : qu’il s’agisse des centrales développées par les labels du secteur (Gîtes de France, Clévacances, etc) ou des centrales généralistes (Booking.com, Expedia, Hôtels.com, etc.) elles sont aujourd’hui incontournables. Bien qu’elles leur garantissent de meilleurs taux de remplissage, les propriétaires de gîtes et de chambre d’hôtes sont contraints de verser à ces centrales des commissions qui peuvent être élevées, ce qui tend à réduire leurs marges.

Dans ce contexte, les professionnels du secteur doivent miser sur un accueil de qualité, des services complémentaires (tables d’hôtes, vente de produits du terroir, etc.) et une identité forte permettant de se différencier des offres concurrentes (lieux insolites, développement durable, culture, etc.).

Tendances

L’activité des chambres d’hôtes et des gîtes subit de plein fouet l’effondrement de la fréquentation touristique internationale, notamment à Paris et dans les grandes métropoles. La fermeture des remontées mécaniques pendant la saison 2020/2021 a quant à elle entraîné un recul très important de la demande de location de courte durée dans les domaines skiables. Le littoral (Atlantique et Manche particulièrement) et les zones vertes ou rurales sont, pour leur part, restés très attractifs pour la clientèle française. 

Malgré le report de la clientèle domestique sur le marché français et la réouverture des frontières depuis le 9 juin qui stimuleront la demande de location pour la saison estivale, sur l’ensemble de l’année 2021 l’activité du secteur restera pénalisée par les restrictions sanitaires des premiers mois de l’année (confinement, restriction de déplacement). Par ailleurs, des incertitudes pèsent sur l’évolution de la situation sanitaire au cours du second semestre. Toutefois, l’accélération du télétravail pourrait constituer un levier de croissance important et drainer un nouveau type de clientèle adepte du workation

L’organisation du marché

Selon la catégorie de location :

  •  Les meublés de tourisme (ou gîtes) : ce sont des biens immobiliers (maisons, appartements) à l’usage exclusif du locataire.

  •  Les chambres d’hôtes : ce sont des chambres meublées situées chez l’habitant. Des services complémentaires peuvent être proposés (table d’hôtes par exemple).

Selon le classement ou labels :

  •  Le classement des meublés de tourisme : ce classement, réalisé par un organisme accrédité, est volontaire. Il comporte cinq catégories (1 à 5 étoiles) déterminées en fonction des équipements, des services au client, de l’accessibilité et du développement durable. Le nombre de meublés classés s’élève à 82 000. Les chambres d’hôtes ne sont pas concernées pas ce classement officiel.

  •  Les labels : il existe plusieurs labels de qualité (Gîtes de France, Clévacances France, Fleurs de soleil, etc.) qui sélectionnent et labélisent des meublés ou des chambres d’hôtes selon leurs propres critères (équipements, extérieurs, services complémentaires, etc.).

NOMBRE TOTAL

2017

60 000 (1)

DONT MEUBLÉS ET CHAMBRES D’HÔTES LABELLISÉS

2017

25 300 (2)

EVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR EN VALEUR (INDICE ICA BASE 100 EN 2015)

2020

2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010

72,8 (3)
115,8

111,9
106,8
102,6
100,0
96,5
96,0
98,3
96,0
91,3

(1) Source : estimation réalisée sur la base des données collectées auprès des principaux labels (Gîtes de France, Clévacances, Fleurs de Soleil, Accueil Paysan) et de la Direction Générale des Entreprises.

2) Source : Direction Générale des Entreprises, « Mémento du Tourisme 2018 »

3) Source : INSEE, Bulletin statistique, « Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée ».

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 10 août 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat