Accueil > Idées business >

Ouvrir une conciergerie

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

27 janvier 2022

Icône temps de lecture

4 min.

Ouvrir une conciergerie

Conciergerie pour les particuliers, concierge d’entreprise ou conciergerie touristique… Le secteur de la conciergerie est un vaste monde, tant par la clientèle visée qu’au niveau des services qu’il est possible de proposer. Par conséquent, il est indispensable de commencer par identifier précisément votre clientèle cible et de définir l’ensemble des services que vous allez proposer, pour pouvoir réaliser le business plan indispensable à tout projet entrepreneurial. Pour vous y aider, voici tout ce qu’il faut savoir avant d’ouvrir une conciergerie ! 

Quels sont les services d'une conciergerie ?

Les services proposés par une conciergerie varient en fonction du type de clientèle à laquelle elle s’adresse.  Les deux grands types de conciergeries les plus connus sont : 

La conciergerie d’entreprises

C’est un service mis à la disposition des employés par le chef d’entreprise pour améliorer leur quotidien. Le concierge d’entreprise est chargé d’accomplir les tâches demandées par les employés. En entreprise, les concierges jouent très souvent le rôle de coursiers entre services administratifs mais ils peuvent également proposer des services de : 

  • Blanchisserie

  • Entretien automobile

  • Coiffure et esthétique

  • Garde d’enfants

  • Livraison de courses

  • Retouche de vêtements 

Le concierge de luxe 

Le concierge de luxe apporte des prestations de services haut de gamme aux particuliers qui font appel à la conciergerie privée dans laquelle il opère. En clair, c’est un facilitateur de vie au quotidien. Les conciergeries privées peuvent apporter tous types de services, des plus ordinaires aux plus exceptionnels, comme : 

  • Réserver un taxi ou une table au restaurant ;

  • Organiser des vacances et trouver un hébergement spécifique ;

  • Trouver des billets pour un concert qui affiche complet ;

  • Réserver un spa ou une chambre dans un Palace ;

  • Gérer l’organisation d’un événement ;

  • Trouver une baby-sitter ou un chef cuisinier en urgence ;

  • etc…

Mais il existe bien d’autres secteurs dans lesquels la conciergerie propose ses services, comme :

  • La conciergerie touristique, qui propose des services ultra-personnalisés ou des rencontres authentiques aux touristes qui voyagent seuls.

  • Le concierge immobilier, qui offre ses services de gestion locative pour les propriétaires souhaitant louer un bien en location meublée de courte durée.

  • La conciergerie régionale, pour une mise en contact avec une personnalité locale ou trouvez une place au dernier moment pour un événement qui se déroule dans la région.

Quel statut pour ouvrir une conciergerie ?

Pour créer une société de conciergerie, vous pouvez choisir entre plusieurs formes juridiques : 

  • Si vous êtes seul, vous pourrez créer une EURL, c’est-à-dire une SARL à un seul associé ou une SASU.

  • Si vous êtes plusieurs associés, vous pouvez choisir parmi les statuts de la SARL, la SAS, la SNC… 

Généralement, ce sont la SARL et la SAS qui sont choisis comme statut pour la création d’une société de conciergerie.

Les formalités pour créer une société de conciergerie

Quelle que soit la forme juridique de la société de conciergerie que vous avez choisies, les formalités pour la créer et l’immatriculer sont identiques : 

1. La rédaction des statuts d’une société de conciergerie

La création d’une société passe inévitablement par une première étape : rédiger des statuts. Il s’agit d’un acte juridique qui contient les règles d’organisation et de fonctionnement de la société. Le contenu des statuts dépend ensuite de la forme juridique de la société.

2 : Les apports en capital social

Si les apports en capital social peuvent être indispensables pour créer une société de conciergerie, leurs modalités de libération dépendent de la forme juridique choisie. Ils peuvent se faire sous forme d’apports en numéraire, c’est-à-dire en argent, ou d’apports en nature, sous-entend des biens autres que de l’argent. 

3 : La publication d’un avis de constitution au journal d’annonces légales

Dès que les statuts de la société sont rédigés et signés, un avis de constitution doit être publié dans le journal d’annonces légales du département dans lequel se situe le siège social. Ici aussi, le contenu de l’annonce dépendra de la forme juridique de la société. 

4 : La demande d’immatriculation au greffe

Enfin, la dernière étape pour créer une société de conciergerie consiste à en demander l’immatriculation au greffe. Pour cela, il sera nécessaire de réunir tous les justificatifs demandés et de les transmettre au greffe. 

Comment faire pour ouvrir une conciergerie ?

Avant d’entamer les démarches pour créer une société de conciergerie, vous aurez bien évidemment vérifié la viabilité de votre projet grâce à un business plan et son indissociable étude de marché. 

Le business plan d'une conciergerie c’est tout simplement une présentation détaillée, argumentée, et chiffrée de votre projet de création d’entreprise. Ce document vous permettra de vous assurer que votre projet tient la route sur le plan financier, et il vous servira pour approcher les banques ou des investisseurs au moment de la recherche de financement.

C’est, en effet, une étude de marché détaillée du secteur de la conciergerie qui vous permettra de définir de façon précise votre concept et de votre positionnement : éléments indispensables à la réussite de votre projet dans un contexte particulièrement concurrentiel ! Cette analyse du marché de la conciergerie vous donnera toutes les informations sur votre clientèle cible, la concurrence déjà existante et tous les moyens nécessaires pour vous en démarquer. Ces données récoltées et analysées seront à même d’éclairer votre business plan sur les besoins humains et matériels pour lancer votre conciergerie. 

Car, si le lancement d’une conciergerie ne demande généralement pas un investissement initial très important, il vous sera quand même nécessaire de disposer d'un apport personnel et peut-être même de le compléter. Pour cela, vous pourrez essayer d'obtenir un prêt auprès d'une banque, avoir recours au financement participatif, approcher des investisseurs privés, ou essayer d'obtenir des aides à la création d'entreprise.

Et, trouver le financement nécessaire à la création d’une conciergerie ne peut se réaliser qu’avec un business plan et une étude de marché bien réalisés ! 

Comment se rémunère une conciergerie ?

Dans le cadre d’une conciergerie privée, dont les clients sont généralement des particuliers, elle est rémunérée sous forme d’un abonnement mensuel. Une fois abonné, chaque consommateur peut faire appel à son concierge pour la réalisation de diverses prestations.

Pour une conciergerie d’entreprise, il peut y avoir deux manières de se rémunérer :

  • Si la société de conciergerie subvient aux besoins de ses salariés, par le biais de prestataires de services externes avec lesquels elle a des contacts. Chaque prestation est facturée au salarié qui la demande au même prix du marché, sans qu’aucune marge supplémentaire ne soit requise.

  • La conciergerie incluse à l’entreprise est rémunérée selon un abonnement fixe versé par l’entreprise. La moyenne actuelle du marché est de 5 à 10 euros par mois et par employé. Ce prix est négociable et peut baisser si la société compte un très grand nombre de collaborateurs.

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 02 février 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat