Le marché de l'institut de beauté

Icône auteur

Par Pierre Lemaître

Icône date de publication

01 juin 2021

Icône temps de lecture

2 min.

esthéticienne

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l''emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

Contexte

En 2020, la crise sanitaire a accentué la vulnérabilité d'un secteur très atomisé, plus de 80% des entreprises du secteur n'employant aucun salarié. Confronté à l'effondrement de la consommation en soins esthétiques (périodes de fermeture, espacement des rendez-vous lié au développement du télétravail), le chiffre d'affaires en valeur du secteur a reculé de plus de 17% sur un an. 

Par ailleurs, sur le plan structurel, le secteur poursuit sa mutation. 

Ainsi, les réseaux sous enseigne tendent à se développer autour de concepts hyper spécialisés  (épilation, soins des ongles, minceur, etc.) adaptés aux nouvelles attentes de la clientèle (généralisation du « sans rendez-vous », modernisation des concepts, etc.). Leur attractivité est renforcée par un positionnement prix agressif (forfaits, abonnements, offres promotionnelles) alors que les arbitrages budgétaires des ménages se font de plus en plus au détriment des dépenses de soins personnels.

En outre, favorisés par les plateformes d'intermédiation les soins à domicile sont en plein essor et séduisent de plus en plus une clientèle d'actifs en quête de gain de temps (prestations à domicile ou sur le lieu de travail, larges amplitudes horaires, etc.). Ce segment sort renforcé par la crise sanitaire.

A ces formes de concurrence intra-sectorielles s'ajoute celle des professions connexes (coiffeurs, parfumeries, grands magasins) qui en quête de relais de croissance, s'inscrivent dans la tendance à la globalisation du bien-être et de la santé (soins, nutrition, santé, développement personnel, etc.).

Enfin, les innovations technologiques en matière de petit électroménager offrent aux consommateurs la possibilité de réaliser certains soins eux-mêmes à leur domicile (épilateur lumière pulsée, baignoire balnéo, etc).

Sur le segment des produits, les instituts sont concurrencés par les grandes surfaces alimentaires, les parfumeries ainsi que par les parapharmacies et pharmacies. De plus, la fabrication des produits cosmétiques maison, dits « naturels » ou «bio», est en plein essor.

Dans ce contexte de pressions concurrentielles exacerbées, les professionnels du secteur doivent constamment innover en renouvelant leurs concepts et leurs offres de soins pour séduire une clientèle de plus en plus volatile tout en maintenant un positionnement prix compétitif.

Enfin, la digitalisation des instituts devient incontournable : prise de rendez-vous en ligne, vente de produits en ligne, valorisation du savoir-faire sur les réseaux sociaux, etc.

Tendances

Malgré un contexte plus favorable, le secteur ne devrait pas retrouver son niveau d'avant-crise en 2021.

Bien qu'encore majoritaires dans le secteur, les indépendants isolés devraient être nombreux à rejoindre les réseaux sous enseigne pour disposer de plus d'atouts afin de s'adapter aux nouvelles attentes de la clientèle.

Les politiques de maillages territoriales menées par les grandes enseignes pourraient conduire à une saturation du marché dans les grandes agglomérations.

L'organisation du marché

Par type de fonctionnement :

  • les instituts indépendants non rattachés à un réseau : ils sont fortement majoritaires dans le secteur et représentent 2/3 des entreprises du secteur. Il s'agit essentiellement de petites structures : 80% des entreprises du secteur n'emploient aucun salarié.

  • Les réseaux sous enseigne : ils se sont beaucoup développés ces dernières années et fédèrent aujourd'hui 1/3 des entreprises du secteur.

Ce sont les concepts low cost qui sont les plus représentés. Leur principe repose sur une offre tarifaire très attractive (abonnement mensuel) et des services adaptés aux nouvelles attentes des clients : sans rendez-vous, soins express, etc.

Les principaux leaders du secteur sont Body Minute (350 unités) et Esthetic Center (200 unités).

La plupart des enseignes de parfumeries et/ou de cosmétiques ont développé une activité d'institut de beauté contribuant à exacerber les pressions concurrentielles. C'est le cas de Beauty Success (300 unités) ou de Yves Rocher (650 unités).

Par niveau de spécialisation :

  • Les instituts généralistes : ces instituts proposent tout type de soins à la personne.

  • Les instituts spécialisés : la spécialisation des prestations de soins est une tendance de fond dans le secteur. Ainsi, les beauty bar prolifèrent : bar à ongles, bar à sourcils, bar à sourire, bar à maquillage etc. Ces concepts allient rapidité, praticité (sans rendez-vous) et positionnement prix attractifs (abonnements, forfaits).

Tous les cabinets de soins, qu'ils soient spécialistes ou généralistes, diversifient leur chiffre d'affaires grâce à la vente de produits de beauté. En moyenne, 3/4 du chiffre d'affaires proviennent des soins, 1/4 provient de la vente de produits.

NOMBRE D’ENTREPRISES DU SECTEUR

2019

53 876 (1)

CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR  (EN MILLIARDS D’EUROS)

2019

1,914 Md€ (2)

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR EN VALEUR  (INDICE ICA BASE 100 EN 2015)

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

105,6 (3)

127,2

119,8

113,9

107,3

100,0

94,1

88,4

83,8

78,5

70,8

(1) Source : Insee, démographie des entreprises et des établissements 2019 – champs marchand non agricole, Stocks d’entreprises au 31 décembre 2019, Soins de beauté.

(2) Source : Insee, Esane, Soins de beauté.

(3) Source : Insee, Indice de chiffre d'affaires base 2015, Soins de beauté.

BESOIN D’UN CRÉDIT POUR ACHETER DU MATÉRIEL ?

Besoin de financer l’achat de matériel ? Nous vous accompagnons pour anticiper votre besoin de financement et vous mettons en relation avec la banque pour obtenir un prêt bancaire.

financement
Demander un financement
Lemaitre Pierre

Pierre Lemaître

Icône LinkedIn

Responsable des partenariats

Article mis à jour le 14 avril 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat