Accueil > Idées business > Le marché du métier du conseil >

Les points de vigilance du métier du conseil

Icône auteur

Par Joris Melin

Icône date de publication

26 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

agence conseil
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

Le portefeuille client

La concentration du chiffre d’affaires sur quelques clients importants  est particulièrement dangereuse. En effet, les risques de pressions sur les honoraires, sur les conditions d’exécution des prestations et le risque de perte du client sont élevés. Du fait des mobilités professionnelles au sein des entreprises clientes, la fidélisation est difficile et aléatoire.

La maîtrise de la valeur ajoutée

La course au chiffre d’affaires et une mauvaise évaluation du seuil de rentabilité conduisent fréquemment les professionnels à pratiquer des honoraires insuffisamment élevés. 

Le manque d’expérience du créateur d’entreprise

Il ne suffit pas d’être un bon professionnel dans un domaine d’activité pour réussir. Il faut également savoir se vendre, gérer, négocier, établir une stratégie à moyen et à long terme.

Dans ce contexte, les professionnels qui réussissent se montrent disponibles, créatifs, compétitifs en termes de coût et sont reconnus pour leurs compétences.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNNEES

Activités de services administratifs et de soutien

Moyenne tous secteurs

73,6% (1)
75,2 %

(2) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération 2014.

Joris

Joris Melin

Icône LinkedIn

Coach pour entrepreneur

Article mis à jour le 11 août 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat