Accueil > Idées business > Le marché de l'ophtalmologue >

Les points de vigilance de l'ophtalmologue

Icône auteur

Par Joris Melin

Icône date de publication

26 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

devenir ophtalmologue
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

La maîtrise des investissements :

Les investissements étant très important, notamment pour les praticiens exerçant la chirurgie oculaire, la rentabilité des équipements sophistiqués doit être bien étudiée.

L ’exercice libéral isolé :

Ce mode d’exercice tend à se marginaliser au profit de l’exercice en groupe et/ou pluridisciplinaire. L’activité des libéraux exerçant à titre individuel et sans recours au travail aidé (orthoptiste) est vouée à stagner alors que la demande en soins visuels est importante.

Les charges sociales :

En matière sociale, les charges sont en augmentation constante, notamment pour les professionnels exerçant en secteur 2 qui n’ont pas droit aux mêmes avantages sur le plan social que leurs confrères. Dans ce contexte, l’adhésion aux options de pratiques tarifaires maîtrisées (OPTAM pour tous les médecins et OPTAM-CO pour les chirurgiens et obstétriciens) qui permet une prise en charge d’une partie des cotisations sociales du médecin du secteur 2, est intéressante pour de nombreux professionnels. 

L’ophtalmologue qui opte pour l’exercice en groupe et qui recours à la délégation de tâche, dispose des meilleurs atouts pour développer son activité.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Enseignement, santé humaine et action sociale
Moyenne tous secteurs

82,6 % (1)
75,2 %

((1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération des entreprises créées en 2014.

Joris

Joris Melin

Icône LinkedIn

Coach pour entrepreneur

Article mis à jour le 26 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat