Accueil > Idées business >

Comment ouvrir une pharmacie ?

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

19 mai 2021

Icône temps de lecture

3 min.

pharmacie

Comme tous les métiers de la santé, la pharmacie évolue dans un marché en mouvement. Le vieillissement de la population et le développement des nouvelles maladies laissent présager qu’ouvrir une pharmacie demeure une bonne idée. C’est aussi une activité très réglementée ! Devenir pharmacien ne s’improvise pas et nécessite de sérieux investissements. Découvrez toutes les informations nécessaires pour ouvrir votre pharmacie.

Étape 1 - Quelles sont les conditions pour ouvrir une pharmacie ?

Vous devez être titulaire d’un diplôme de docteur en pharmacie ! Vouloir ouvrir une pharmacie sans diplôme est tout simplement impossible en France. Ce diplôme s’obtient après 6 années d’étude et vous devrez encore justifier d’une expérience professionnelle de 6 mois.

Le pharmacien exerce une profession libérale réglementée. Son installation, ses prestations et ses remboursements font l’objet de règles précises.

Ainsi, le pharmacien doit s’inscrire à l’Ordre des pharmaciens, au minimum 3 mois avant l’achat d’une pharmacie. Il effectue une demande de licence d’exploitation auprès de l’ARS (Agence régionale de santé).

Les conditions d’ouverture d’une nouvelle pharmacie se font en fonction du nombre d’habitants et d’officines déjà présentes (numerus clausus issu de l’ordonnance n°2018-3 du 3 janvier 2018 maillage territorial des officines).

Étape 2 - Définir son projet de pharmacie

Bien que très réglementée, la profession de pharmacien a tendance à se diversifier. Les pharmaciens ont le monopole de la délivrance de médicaments. Ils développent également de nombreuses prestations annexes comme la vente de produits paramédicaux.

Aussi, avant d’ouvrir votre pharmacie, une étude de marché est indispensable. Elle permet d’étudier la concurrence physique et la concurrence en ligne, le profil de la population locale et ses comportements d’achat. Vous vous intéresserez en particulier aux parapharmacies présentes dans votre secteur géographique, aux tarifs pratiqués sur les produits autres que les médicaments, etc.

Cela vous permet d’affiner la liste des produits et des services que vous allez proposer. Mais aussi vous pourrez envisager une politique de prix cohérente ou identifier de nouveaux besoins.

Le marché de la pharmacie est en plein mouvement notamment en raison :

  • de récentes modifications du prix de remboursement des médicaments,

  • de l’essor de la concurrence en parapharmacie, notamment en ligne,

  • du développement de nouvelles compétences (vaccination, dépistage, téléconsultations, etc).

Étape 3 - Quels investissements prévoir pour ouvrir une pharmacie ?

L’ouverture d’une officine de pharmacie peut se faire par une création ou par l’achat d’une pharmacie existante. Dans les deux cas, elle nécessite des investissements importants. Vous les détaillez dans le business plan de votre pharmacie. Voici les principaux investissements à envisager :

  • achat du fonds de commerce en cas de cession d’une pharmacie existante ;

  • acquisition ou bail commercial d’un local suffisamment grand pour les stocks et les flux de passage des clients (en prenant en considération le respect de la confidentialité pour les patients) ;

  • matériel informatique : caisses enregistreuses, logiciel de gestion des stocks, gestion du tiers payant avec la Sécurité sociale ;

  • mobilier de présentation dans l’officine et mobilier de stockage des médicaments.

Étape 4 - Le business plan de votre pharmacie

Le business plan de votre pharmacie est indispensable à votre réussite. En premier lieu, il vous aide à convaincre votre banquier. Votre business plan montre la présentation du projet de pharmacie, les résultats de votre étude de marché, votre stratégie commerciale et le choix de votre structure juridique.

Dans la seconde partie du business plan apparaissent les éléments financiers : compte de résultat prévisionnel, trésorerie, investissements.

Les charges mensuelles à prévoir dans votre prévisionnel comprennent notamment :

  • le loyer du bail commercial,

  • les salaires et cotisations des salariés éventuels,

  • le stock de produits,

  • les assurances en responsabilité civile professionnelle et les assurances du local et des stocks,

  • les dépenses de communication,

  • les dépenses d’entretien des locaux (nettoyage, électricité, etc ;). 

Dans la gestion quotidienne, une attention particulière sera portée aux marges et à la TVA. Dans les pharmacies, le taux de TVA varie de 2,1 % pour les médicaments remboursés par la Sécurité sociale à 20 % sur les produits de parapharmacie et certains autres produits.

Étape 5 - Choisir le statut juridique de sa pharmacie

Différents statuts juridiques sont envisageables pour exploiter une pharmacie. Qui peut posséder une pharmacie ? Il est impératif d’avoir un pharmacien diplômé si vous créez une société et il doit exercer son activité personnellement.

Pour ouvrir une officine seul, le pharmacien peut exercer en nom propre, en EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) ou en société d’exercice libéral unipersonnelle telle que SELEURL (SEL unipersonnelle à responsabilité limitée) ou SELASU (SEL par actions simplifiées unipersonnelles).

Si vous exercez à plusieurs : il est possible de constituer une société qui exploite la pharmacie en SARL (société à responsabilité limitée), en SNC (société en nom collectif), en SELARL (SEL à responsabilité limitée) ou en SELAS (SEL par actions simplifiées). Le pharmacien doit être désigné dans les associés dirigeants. Il est possible dans certaines conditions de s’associer avec des investisseurs qui n’exercent pas.

Étape 6 - Se lancer dans l’aventure !

Trouver le financement nécessaire est sans doute l’étape la plus complexe. L’apport personnel est indispensable et peut varier autour du tiers du besoin. Le prêt bancaire professionnel viendra compléter le financement de votre pharmacie.

Si vous souhaitez reprendre une pharmacie, sachez que l’évaluation du prix est en général entre 80 et 120 % du chiffre d’affaires annuel. Reprendre une pharmacie s’avère une bonne solution si le numerus clausus ne vous permet pas d’ouvrir une nouvelle pharmacie sur le secteur géographique envisagé.

À vous de jouer ! Soyez serein : 90 % des pharmacies créées sont toujours en activité après 5 ans 👍

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 03 février 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat