Business modèles : 13 exemples pour réussir

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

12 août 2021

Icône temps de lecture

4 min.

business model exemple
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Pour rappel, le business model est une représentation de la manière dont une entreprise va générer du profit par son activité. Avant de se lancer dans votre projet, il est idéal d’avoir conceptualiser votre business model. Pour vous aider, nous avons répertorié dans cette liste de nombreux modèles existant, qui vous serviront aussi bien d’exemple que d’inspiration. 

Le freemium

Les entreprises utilisant ce modèle proposent à la fois une offre gratuite et une offre payante, généralement plus complète. L’offre gratuite est un produit d’appel, elle est là pour attirer le plus de consommateurs possible. Le but est de convaincre les consommateurs de passer à l’offre payante, car c’est par ce biais que l’entreprise touchera un revenu. 

Ce modèle est utilisé par des entreprises telles que : 

  •  LinkedIn

  • Skype 

  • Dropbox

Le modèle de l’abonnement

Un modèle où le client paye sur une période prévue à l’avance (mensuellement ou annuellement). L’entreprise offre en contrepartie l’accès à un service. L’avantage de ce modèle réside dans le fait que l’entreprise génère des entrées continues et régulières d’argent. En contrepartie, l’utilisateur paye moins cher l'utilisation du service. 

Ce modèle est utilisé par des entreprises telles que : 

  • Netflix 

  • Deezer 

  • Spotify

La location de biens et services

Le client n'achète pas le produit, mais le loue sur une période déterminée ou indéterminée. Ce modèle est aussi bien bénéfique pour l’entreprise que pour ses clients. Ces derniers peuvent avoir accès à plus de produits et services (leurs prix initiaux étant drastiquement plus bas), tandis que les entreprises vont grâce à cela percevoir régulièrement des entrées d’argent. 

Ce modèle est utilisé par des entreprises telles que : 

  • Rentacalcars

  • Xerox

La vente directe

La vente directe regroupe toutes les ventes effectuées entre le vendeur et le consommateur final. Ce modèle supprime l’ensemble des intermédiaires. On retrouve régulièrement cette forme de vente dans le commerce local. Pour les entreprises, ce modèle présente l’avantage de limiter les dépenses en intermédiaires et donc d’augmenter les marges, tout en soignant la relation client par le biais du contact direct. 

Ce modèle est utilisé par des entreprises telles que : 

  • Tupperware

  • The Body Shop

  • De nombreux agriculteurs

La franchise

Ce modèle se matérialise par le biais d’un accord entre un entrepreneur ( qui souhaite donc devenir franchisé) et le propriétaire d’une marque (le franchiseur). Ce dernier propose l’utilisation de sa marque, des conseils en gestion et du support matériel en échange d’un pourcentage sur le chiffre d'affaires de l’entreprise du franchisé. 

Ce modèle est utilisé par des entreprises telles que : 

  • Subway

  • La Croissanterie

  • Léonidas

Les enchères

Dans ce modèle, le produit ou service est accordé au meilleur offreur. En règle générale, une période est définie à l’avance avant que le prix final soit atteint. Soit les entreprises vendent directement, soit elles mettent en relation l’acheteur et le vendeur (elles perçoivent dans ce cas une commission). L’avantage pour les entreprises est de vendre au plus haut prix acceptable par le consommateur, à savoir le maximum qu’il est prêt à dépenser. Des avantages sont aussi à retenir côté clients. En effet, ces derniers peuvent influencer le prix final du produit.

Ce modèle est utilisé par des entreprises telles que : 

  • Ebay

  • Interencheres

Le modèle de la longue traîne

Les modèles de ventes traditionnels privilégient les produits phares. Le modèle de la longue traîne fait l’inverse. Les entreprises se basant sur modèle vendent de nombreux produits de “niche”, chacun en petite quantité. Ce modèle permet aux entreprises de proposer un large choix à leurs clients tout en maintenant des stocks faibles, et donc moins chers. 

Ce modèle est utilisé par des entreprises telles que : 

  • Amazon

  • Lego Factory

L’open source

Très courant dans le secteur de l'édition de logiciels, l’open source prévoit un code source de logiciel libre de droit et gratuit pour tous. Il peut donc être réutilisé pour d’autres produits technologiques. Les entreprises sous ce modèle enregistrent des entrées d'argent grâce à des services complémentaires ou des dons d’utilisateurs. 

Ce modèle est utilisé par des entreprises telles que : 

  • Wikipédia

  • Open Office

  • IBM

Le modèle one shot 

Autrement dit la vente classique, modèle extrêmement répandu. Le client effectue un paiement unique pour profiter d'un droit d’appartenance sur un produit ou un service. 

Le modèle de l’assurance

Le client de l’entreprise paye en une fois ou par abonnement une somme dépendant de nombreux facteurs, afin de se prémunir contre un événement probable. Il devient alors assuré. Si l'événement en question venait à se produire, le client sera alors totalement ou partiellement remboursé. L’ensemble des compagnies d’assurance suivent ce business model.

Le modèle du supermarché

L’entreprise suivant ce modèle propose un large panel de produits disponibles dans le même lieu d’achat. L’entreprise s’assure donc que les prix pratiqués soient relativement bas, et compte sur son offre large pour attirer le consommateur et l’inciter à consommer en grande quantité. Les marges unitaires (le profit dégagé sur une seule vente) étant faible, il est obligatoire de vendre en grande quantité. 

Ce modèle est utilisé par des entreprises telles que : 

  • Carrefour

  • Auchan

  • La Grande Récré

Le modèle du luxe

Les entreprises suivant ce modèle visent une clientèle aisée et exigeante.  Pour se différencier des concurrents, elles apportent une attention particulière à la qualité des produits, aux services annexes et à l’expérience client. Le coût de l’activité est donc très élevé, mais est compensé par le haut prix d’achat des biens. Les entreprises du secteur du luxe ont pour habitude de profiter de marges élevées.   

Ce modèle est utilisé par des entreprises telles que : 

  • Dior

  • Chanel

  • Cartier

Le modèle de la rareté organisée 

Les entreprises suivant ce schéma peuvent volontairement créer la rareté de ses produits, en limitant sa production. Le but est de créer une image d’exclusivité, pour que consommateur se sente privilégié de posséder un produit. Les prix pratiqués sont alors souvent plus élevés. 

 

Après lecture de cet article, vous avez maintenant une idée générale des différents business model existants. Cependant, gardez à l’esprit qu’il existe encore de nombreux modèles ! Si vous souhaitez approfondir le sujet ou alors être aidé pour la construction de votre propre business model, n’hésitez pas à consulter les articles suivants.

Pour en savoir plus sur le Business Model

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 13 août 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat