L'activité de l'optique

Icône auteur

Par Garance Bazan

Icône date de publication

21 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

opticiens
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

L’installation

La création nécessite un local de premier ordre (la proximité est le premier critère de choix d’un opticien). Le créateur doit surtout éviter les secteurs trop concurrencés. A noter, la densité commerciale du secteur offre peu d'opportunités pour des créations.

En cas de reprise, la valeur du fonds dépend essentiellement de sa situation (emplacement, concurrence …) et de la qualité des équipements. La proximité étant le premier critère de choix d’un magasin d’optique, le changement d’exploitant a peu d’impact sur le volume d’activité.

L’adhésion à un réseau sous enseigne (coopérative, franchise) permet de bénéficier d’une forte notoriété, de conditions d’approvisionnements avantageuses et de concepts de magasin innovants. Les droits d’entrée et redevances annuelles peuvent être importants.

 

Les investissements

Le matériel spécialisé d’optométrie est renouvelé tous les 7 à 10 ans. Les aménagements intérieurs (présentoirs, vitrines, meubles de rangement) sont très spécifiques et coûteux. Ils sont renouvelés tous les 10 ans en moyenne.

 

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de son chiffre d’affaires en dissociant les produits “médicalisés” (verres correctifs) et les produits non médicalisés (montures, lunettes solaires, produits d’entretien, etc.). Dans le cadre de la réforme "100% santé", il suit aussi la part de ses ventes sans reste à charge (offre 100% santé) qui génèrent des marges plus faibles.  

La prise de rendez-vous auprès de l'opticien, initiée par la crise sanitaire, constitue une évolution pour la profession. Dans ce cadre, le recours aux plateformes de prises de rendez-vous en ligne (Doctolib s'est ouvert aux opticiens en juillet 2021) offre une visibilité aux professionnels du secteur et leur permet d'optimiser leur flux de clientèle pour concrétiser leurs ventes.

 

Les recettes de l’activité

Elles se répartissent entre les produits médicalisés remboursés (qui nécessitent une ordonnance établie par un ophtalmologiste) et les produits non médicalisés. L’opticien peut aussi percevoir des prestations pour l''adaptation de la prescription médicale de verre correcteur, après réalisation d’un examen de la réfraction, en cas de renouvellement d’une ordonnance. Cette prestation peut être valorisée au tarif maximal de 10 euros.

Le marché de l’optique est peu saisonnier, les ventes étant réparties d’une façon relativement homogène sur l’année. Toutefois, on distingue deux principaux pics d’activité pour les professionnels : la rentrée scolaire (avec une hausse de la demande en lunettes de correction) et le début de l’été (avec une augmentation de la consommation en volume de lunettes solaires).

 

Les charges à surveiller

Outre les achats qui représentent 35 à 40% du chiffre d’affaires, les principales charges sont constituées par les frais de personnel. En effet, la spécificité de l’activité contraint l’opticien à embaucher du personnel qualifié. Les loyers sont également souvent élevés du fait de l’emplacement qui doit être de premier ordre. Les frais publicitaires ne sont pas à négliger (intensification de la concurrence).

 

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend essentiellement des conditions d’achat auprès des fournisseurs. L’adhésion à une centrale d’achat est un facteur clé de succès. Les charges de personnel et la gestion des stocks doivent être parfaitement maîtrisés.

 

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les fonds propres doivent représenter plus de 30 % du montant de l’investissement lors de l’installation. Le professionnel doit veiller à la durée de rotation des stocks de montures, car des effets de mode peuvent rapidement en déprécier la valeur. 

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

2020

2019

2018

2017

2016

2015

445 (1)

514

494

515

547

513

LES RATIOS DE GESTION CLEFS

Chiffre d’affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d’exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement 

322 K€ (2)

62,40 %

26,55 %

192 jours

13 jours

56 jours

49 jours

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

(2) Source : Moyenne indicative. Données exprimées en % et jours (de chiffre d’affaires ou d’achat).

Garance

Garance Bazan

Icône LinkedIn

UX designer

Article mis à jour le 10 août 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat