Accueil > Idées business > Le marché du commerce de détail de bricolage et quincaillerie >

L'activité du commerce de détail de bricolage et quincaillerie

Icône auteur

Par Arnaud Garbi

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

commerce de détail de bricolage et quincaillerie
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

L’installation

Les politiques de maillage territorial menées par les GSB ont entraîné une saturation de certaines périphéries de villes moyennes ou grandes.  Les reprises y sont plus importantes que les créations. Les opportunités de création concernent plutôt les centres-villes, certaines enseignes jouant la carte de la proximité en déclinant leurs concepts sur des surfaces réduites.

Les investissements

Les principaux investissements de départ portent sur les aménagements (renouvelés périodiquement) et sur les équipements (informatique, matériel de découpe…). A noter que la plupart des têtes de réseaux proposent des formules de financement et/ou des sociétés de caution mutuelle. Pour les stocks initiaux, le professionnel peut négocier avec une centrale d’achat ou son groupement des délais de paiement.

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de son chiffre d’affaires et de son niveau de marge. Il suit également ses stocks, qui représentent 4 à 5 mois de chiffre d’affaires. Il doit veiller en permanence à leurs réassortiments (les ruptures de stock étant très préjudiciables commercialement dans ce secteur d’activité).

Les recettes de l’activité

Les recettes sont plus élevées au printemps et nettement moins importantes en hiver. Le nombre de produits vendus est particulièrement important, allant des petits articles (clous, vis, boulons… sur lesquels les marges sont les plus élevées) aux gros articles (matériel de bricolage, de jardinerie…).

Les charges à surveiller

Les principales charges sont les achats qui représentent en moyenne 65 % du chiffre d’affaires. L’adhésion à une centrale d’achat ou à une enseigne permet de mieux les gérer et d’accéder à de meilleures conditions d’achats. L’approvisionnement direct auprès des grossistes est d’autant plus difficile que ceux-ci sont très nombreux et très dispersés. Les charges de personnel constituent le second poste de charges. Enfin, les loyers sont souvent élevés pour les commerces situés en centre-ville.

La maîtrise du résultat

Dans les petites structures de quincaillerie, le résultat dépend surtout de la maîtrise des achats et des stocks. Le professionnel doit également veiller à ce que les loyers ne soient pas trop élevés. Dans les commerces plus importants (à partir de 300 m²), la maîtrise des charges de personnel et une gestion rigoureuse des stocks sont essentielles.

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les fonds propres doivent être élevés afin de financer les investissements et le besoin en fonds de roulement. La gestion de la trésorerie doit être rigoureuse compte tenu des effets conjugués de l’importance des stocks et de la saisonnalité de l’activité.

L'activité du commerce de détail de bricolage et quincaillerie

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

(2) Source : Moyenne indicative. Données exprimées en % et jours (de chiffre d’affaires ou d’achat).

LANCER VOTRE ENTREPRISE FACILEMENT AVEC JE SUIS ENTREPRENEUR

Créez un business plan convaincant en quelques clics, et réutilisez-le partout. Si vous avez des questions, un coach vous accompagne gratuitement à chaque étape de votre création d'entreprise.

Image d'illustration
Créer votre business plan en ligne
Garby Arnaud

Arnaud Garbi

Icône LinkedIn

CEO

Article mis à jour le 17 juin 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat