Accueil > Idées business > Ouvrir une épicerie >

Comment ouvrir une épicerie fine ?

Icône auteur

Par Joris Melin

Icône date de publication

19 août 2022

Icône temps de lecture

3 min.

Comment ouvrir une épicerie fine

Vous aimez la gastronomie et vous avez le palais d’un fin gourmet ? Nul doute que vous avez les premières qualités requises pour vous lancer dans la création d’un commerce alimentaire. Mais pour vous démarquer sur ce marché très concurrentiel vous devrez parfaitement préparer votre projet entrepreneurial. Alors, voici comment ouvrir une épicerie fine et faire de votre rêve un véritable succès !  

Comment faire pour ouvrir votre épicerie fine ?

Contrairement à une épicerie classique où l’on trouve des produits de consommation courante, l’épicerie fine propose uniquement des denrées alimentaires haut de gamme. Les prix y sont donc généralement plus élevés et ciblent une clientèle bien spécifique. C’est pourquoi, l’étude de marché sera une première étape indispensable à la réussite de votre projet.   

L'étude de marché d’une épicerie fine

L’étude de marché de votre épicerie fine vous permettra de savoir s’il existe une véritable opportunité de développement pour votre boutique. Cette analyse consistera donc à :

  • Examiner les tendances du secteur ; 

  • Observer les habitudes de consommation dans votre zone de chalandise ;

  • Identifier les forces et faiblesses de la concurrence.

Vous devrez, par exemple, découvrir les produits alimentaires qui ont le vent en poupe, identifier le nombre d’épiceries fines déjà implantées, connaître leurs tarifs et le chiffre d’affaires moyen qu'elles réalisent… etc 

Le business plan d’une épicerie haut de gamme

Document indispensable à votre étude de marché, le business plan devra présenter votre projet d'épicerie fine ainsi que le financement dont vous avez besoin pour le réaliser. Il s’agit ici de convaincre les banques et autres partenaires financiers de vous suivre dans la réalisation de votre projet.  

Pour ne pas rater cette étape cruciale, vous pouvez vous inspirer de nos exemples de business plan

Est-ce rentable d’ouvrir une épicerie fine ? 

C’est la manière dont vous allez définir votre concept qui va déterminer la rentabilité de votre projet. En effet, vous devez savoir que l’épicerie fine se décline de multiples manières : 

  • Boutique mono-produit :  spécialisée dans les thés, les cafés, les produits à base d’huile d’olive ou le chocolat, par exemple ;

  • Epicerie fine de luxe : qui ne vend que des produits alimentaires très haut de gamme comme le caviar, du foie gras, etc… ; 

  • Boutique de produits frais comme une fromagerie ;

  • De produits bio, 

  • Ou de vins et spiritueux…

Pour faire le bon choix, il vous faudra tenir compte des attentes de la clientèle que vous ciblez, des faiblesses de vos concurrents ou encore des spécificités de votre terroir. C’est grâce à ces éléments que vous pourrez définir le concept qui fera la différence 

De plus, pour améliorer la rentabilité de votre épicerie fine, vous pouvez envisager de proposer des services supplémentaires comme 

  • Des dégustations,

  • Une carte de fidélité ;

  • Des animations autour d’un thème spécifique etc.

Quel budget pour créer une épicerie fine ? 

Ouvrir une épicerie fine implique un investissement de départ lié à :

  • L’achat d’un fond de commerce ou la location d’un local commercial ;

  • D'éventuels travaux pour aménager votre local ;

  • L’agencement de la boutique (étagères, présentoirs, caisse etc…) ;

  • L’acquisition du stock de démarrage ;

  • La constitution de votre entreprise.

De nombreux éléments peuvent faire varier l’investissement nécessaire pour ouvrir un commerce d’alimentation comme son emplacement, la surface de vente ou le type et le nombre de références produits de votre épicerie. 

Le budget d’ouverture d’une épicerie fine est généralement estimé entre 55 000 et 165 000€ mais c’est votre prévisionnel financier qui présentera une estimation précise et complète de l’investissement de départ nécessaire.

Quelles réglementations pour ouvrir votre épicerie fine ?

Renseignez-vous sur les différentes réglementations à suivre pour ouvrir en toute légalité votre épicerie fine en toute légalité, il est indispensable de vous renseigner sur les différentes réglementations et notamment en termes de : 

  • Normes de sécurité et d’accessibilité au public ;

  • Vente d’alcool ;

  • Normes des instruments de pesage pour les aliments en vrac ;

  • Règles d’hygiène alimentaire...

Le choix de la structure juridique d’une épicerie fine.

Le choix de la structure juridique de votre épicerie dépendra du nombre de personnes investies dans le projet :

  • Vous êtes seul pour vous lancer, vous pourrez alors choisir d’ouvrir une épicerie fine en Micro-entreprise, en Entreprise Individuelle (EI) ou en Société unipersonnelle (SASU ou EURL)

  • Si vous êtes associé à d’autres personnes dans ce projet d’ouverture d’épicerie fine, vous aurez alors le choix entre créer une Société A Responsabilité Limitée (SARL) ou une Société par Actions Simplifiée (SAS).

Ouvrir une épicerie fine indépendante ou en franchise ?

Au-delà du statut juridique, vous avez également la possibilité de choisir entre deux modes d’exploitation : le statut d’indépendant et la franchise qui présentent chacun des avantages comme des inconvénients, tels que : 

L’image de marque de la Franchise

En rejoignant un réseau de franchise vous pourrez profiter de sa notoriété auprès d’une clientèle déjà séduite ainsi que d’une image marketing bien établie. A contrario, si vous ouvrez votre épicerie fine en indépendant il vous faudra mettre en place un plan marketing adapté à votre zone de chalandise et prévoir le temps nécessaire à vous faire connaître.

L’accompagnement à la création 

Une épicerie fine franchisée peut compter sur son franchiseur pour l’aider lors de sa création mais aussi pour la soutenir tout au long de son développement mais cela implique de se conformer au cahier des charges de l’enseigne. En indépendant, vous serez seul décisionnaire et vous pourrez faire librement vos choix concernant vos gammes de produits ou le nom de votre épicerie, par exemple.  

Le budget de départ

Pour devenir franchisé il est nécessaire de verser un droit d'entrée au franchiseur mais également de lui payer des redevances. Ces sommes ne sont généralement pas négligeables, c’est pourquoi l’investissement de départ pour ouvrir une épicerie fine peut se retrouver bien moins élevé lorsqu’on fait le choix d’un statut indépendant

Joris

Joris Melin

Icône LinkedIn

Coach pour entrepreneur

Article mis à jour le 19 août 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat