Accueil > Idées business >

Étude de marché de la chocolaterie : chiffres et éléments

Icône auteur

Par Pierre Lemaître

Icône date de publication

21 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

Étude de marché de la chocolaterie

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Degré des contraintes horaires

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l''emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

Contexte

La consommation de chocolat et de confiserie ne cesse de progresser, tirant la croissance du chiffre d'affaires du secteur en volume. En trente ans, la consommation de chocolat des Français a progressé de 30%, celle des confiseries de près de 20%.

Le chiffre d'affaires du secteur progresse également en valeur sous l'effet de la hausse du prix des matières premières.

De plus, les stratégies d'innovation menées par les industriels (85% des volumes de vente de chocolat sont réalisés en grandes surfaces) incitent les artisans et commerçants spécialisés à proposer des produits innovants à plus forte valeur ajoutée.

Toutefois, la bonne santé du secteur attise les convoitises de nombreux opérateurs ce qui contribue à accentuer les pressions concurrentielles. Sur un plan structurel, le secteur évolue avec le développement des réseaux sous enseigne ces dernières années. Leur succès repose sur leur capacité à proposer des produits standardisés tout en mettant en avant une production proche de la fabrication artisanale.

Dans ce contexte, les artisans doivent fortement se démarquer par une offre haut de gamme, un renouvellement fréquent de leurs produits et l'animation de leur point de vente (dégustation, ateliers de fabrication, etc.). Le développement de leur chiffre d'affaires en dehors des périodes de Noël et de Pâques (50 % du chiffres d'affaires des professionnels du secteur sont réalisés pendant ces deux périodes) reste un enjeu majeur.

Confrontés à la double concurrence de la grande distribution et des réseaux sous-enseigne, les commerçants spécialisés, qui n'assurent pas eux-mêmes la fabrication des produits, peinent davantage à se démarquer. Dans ce contexte, les groupements d'achats se développent.

Avant de continuer votre lecture, apprenez-en plus !

Tendances

Dans un contexte de crise sanitaire, le renforcement de l’attrait des ménages pour les circuits courts et le commerce de proximité profitera au secteur, d'autant que le chocolat incarne une valeur refuge pour les consommateurs.

Enfin, les professionnels du secteur devront intégrer le mouvement de digitalisation du commerce de proximité (click and collect, livraisons, communication sur les réseaux sociaux, etc.).

L'organisation du marché

  • L'artisan chocolatier-confiseur : il assure lui-même la fabrication de ses produits. On en compte seulement 400 en France, l'activité étant souvent couplée avec celle de pâtissier. Confronté à la concurrence de la grande distribution (85% des volumes de vente de chocolat), l'artisan chocolatier-confiseur se différencie par une offre haut de gamme qu'il commercialise auprès des consommateurs finaux mais également auprès de restaurateurs, hôteliers etc.

  • Le chocolatiers-confiseur : c'est un commerçant qui assure la distribution des produits. On en dénombre 4 000 en France. Les réseaux sous enseigne tendent à se développer sur le segment du chocolat : Léonidas, Jeff de Bruges, De Neuville, etc. Ils représentent 30% des entreprises du secteur. Les réseaux sous enseigne spécialisés sur le segment de la confiserie sont très peu nombreux (Glups, Sucx)...

NOMBRE D’ENTREPRISES DU SECTEUR

2019

4 245 (1)

CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR  (EN MILLIONS D’EUROS)

2019

605 M€ (1)

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR EN VALEUR  (INDICE ICA BASE 100 EN 2015)

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

97,4(4)

117,7

110,7

109,2

104,2

100,0

100,3

98,1

95,3

87,8

78,5

(1) Source : Insee, démographie des entreprises et des établissements 2019 – champs marchand non agricole, Stocks d’entreprises au 31 décembre 2019, Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé.

(2) Source : Insee, Esane, Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé.

(3) Source : Insee, Indice de chiffre d'affaires base 2015, Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé.

VOTRE ÉTUDE DE MARCHÉ DU SECTEUR DE LA CHOCOLATERIE

Grâce à une carte enrichie, identifiez vos concurrents directs, le profil de vos futurs clients et choisissez le lieu d’implantation idéal pour votre entreprise !

étude de marché
Réaliser mon étude de marché
Lemaitre Pierre

Pierre Lemaître

Icône LinkedIn

Responsable des partenariats

Article mis à jour le 14 avril 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat