La réglementation du commerce automobile

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

26 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

commerce auto
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les aptitudes professionnelles

Aucun diplôme ne prépare aux métiers du commerce automobile. Il faut être avant tout un excellent commercial sachant anticiper les tendances et repérer les opportunités.

A la fois négociateur et gestionnaire, le professionnel doit avoir une parfaite connaissance du marché de l’automobile.

L’environnement réglementaire

Les contraintes à l’installation

La distribution de véhicules et d’équipements automobiles est très réglementée. Le règlement CE 461/2010 applique le règlement 330/2010 aux accords verticaux relatifs à l’achat, à la vente ou à la revente de véhicules automobiles neufs. 

La loi de modernisation de l’économie (LME) du 4 août 2008 (2008-776) a débouché sur des mesures portant sur l’urbanisme commercial : le seuil d’autorisation d’implantation et d’extension des surfaces commerciales est relevé de 300 à 1 000m². Les critères de densité commerciale par zone (ratio de surfaces commerciales au m2/1 000 habitant) sont supprimés. 

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 26 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat