Le marché du wedding planner

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

15 avril 2022

Icône temps de lecture

3 min.

Devenir wedding planner

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

Contexte

Bien que la profession gagne en notoriété ces dernières années, le recours aux services d’un wedding planner concerne aujourd’hui moins de 10% des mariages en France alors qu’il atteint 80% aux États-Unis où le budget moyen alloué à cet évènement est deux fois plus élevé que dans l’Hexagone.

En dépit du potentiel de développement du marché de l’organisation de mariages, les professionnels du secteur sont à la fois confrontés à une baisse tendancielle du nombre de mariages (moins de 225 000 mariages en 2019 contre 250 000 à 300 000 mariages par an depuis le milieu des années 80 jusqu’en 2010) et à la stagnation du budget consacré à cet évènement (15 000 euros en moyenne selon la profession).

Par ailleurs, les wedding planner évoluent dans un marché très concurrentiel. D’une part, la faiblesse des freins à l’installation dans la profession (pas de formation obligatoire, modicité des investissements de départ) attire de nouveaux entrants chaque année. D’autre part, les professions connexes de l’économie du mariage (traiteurs, animateurs de soirée, loueurs de salles de réception, etc.) voient dans les prestations d’organisation des mariages un axe de diversification. Dans ce contexte, la profession peine à s’affirmer comme un métier à part entière.

Enfin, depuis quelques années, de nombreux sites et applications proposent aux futurs mariés de les assister, à moindres frais, dans l’organisation de leur mariage : mise en relation avec des prestataires (lieux de réception, photographes, fleuristes, traiteurs, etc.), animation de communautés de futurs mariés pour partager son expérience, mise à disposition d’outils de planification et de gestion de budget, etc. 

Pour tirer leur épingle du jeu, les wedding planner doivent donc miser sur un très haut niveau de professionnalisme et proposer des prestations sur mesure qui répondent aux attentes d’une clientèle très exigeante pour qui le rituel du mariage est de plus en plus perçu comme un vecteur d’affirmation de son identité (originalité, esthétisation, distinction, quête de perfection).

Tendances

La crise sanitaire a entraîné un effondrement historique du nombre de mariages en 2020 (154 600 mariages soit -31% par rapport à 2019). Bien qu’il ait retrouvé son niveau d’avant-crise en 2021 (220 000 mariages), 40% des cérémonies étaient des reports de 2020 et moins de 40 000 unions ont été suivies d’une fête. Après deux années consécutives très difficiles pour la profession, l’année 2022 bénéficiera du report des unions et/ou fêtes de mariage de 2020 et 2021 auquel s'additionnent les mariages de 2022. Dans ce contexte, la demande en services de wedding planner sera très soutenue, d’autant qu’il sera plus difficile pour les futurs mariés de trouver seuls des lieux et prestataires encore disponibles. L’activité sera également moins concentrée qu’à l’accoutumée sur la période estivale et le week-end. La profession table sur le prolongement de cette très bonne dynamique jusqu’en 2023.

L'organisation du marché

Selon le type d’acteur : 

  • les spécialistes de l’organisation de mariage : il s’agit très majoritairement d’entreprises unipersonnelles qui organisent en moyenne 10 à 15 mariages par an. 

Il existe quelques réseaux franchisés (sous licence de marques) mais leur poids est très faible dans le secteur (environ 5% des entreprises). L’adhésion à une enseigne permet de bénéficier d’un concept clé en main, d’une forte notoriété ainsi que d’un accompagnement complet (communication, gestion, développement, réglementation, etc.).  Elle nécessite de verser un droit d’entrée ainsi qu’une redevance annuelle (pourcentage du chiffre d’affaires réalisé).

  • les entreprises de l’évènementiel : elles conçoivent et organisent des évènements au sens large (séminaires, congrès, lancement de produit, soirée d’entreprises, évènements privés). Certaines sont spécialisées dans un type d’évènement ou de clientèle. Pour ces entreprises, l’organisation de mariage constitue une opportunité de diversification.

  • les autres professions de la filière économique du mariage : certains prestataires sollicités à l’occasion des mariages (traiteurs, DJ, loueurs de salles de réception, etc.) proposent à leurs clients de prendre en charge l’organisation de leur évènement. 

Selon le type de prestation

  • organisation complète du mariage :  c’est la prestation la plus courante. Le wedding planner s’occupe de toutes les étapes de l’organisation du mariage sur une période allant jusqu’à 18 mois :  sélection de lieux de réception, choix des prestataires, gestion du planning et du budget, etc.

  • gestion partielle du mariage : dans certains cas, les futurs mariés ne souhaitent déléguer qu’une partie de l’organisation de leur mariage. Le wedding planner est alors sollicité pour une mission précise : recherche d’un lieu de réception, décoration de la salle, etc.

  • coordination du jour J (ou orchestration) : le wedding planner intervient uniquement le jour du mariage pour s’assurer du respect du planning fixé par les futurs mariés, gérer les imprévus, etc.

Certains wedding planner proposent d’autres prestations complémentaires comme la location de matériel, l’organisation de la demande en mariage, de la cérémonie laïque, du voyage de noces, etc.

PROFESSIONNELS DU MARIAGE (WEDDING PLANNER, DÉCORATEURS, OFFICIANTS DE CÉRÉMONIE)

2020

1 500 (1)

MARCHÉ DU MARIAGE (EN MILLIARDS D’EUROS)

2019

3,2 Md€ (1)

(1) Source : Assocem

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 21 avril 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat